Obligation d’enregistrement des détenteurs d’équidés

0

Le propriétaire d’un cheval ne l’a pas obligatoirement chez lui, dans son terrain. Depuis moins d’1 mois, pour savoir où sont localisés les chevaux, les propriétaires doivent donner cette information aux Haras Nationaux.

Carte d'immatriculation des Haras nationaux

Depuis le 23 juillet 2010, les propriétaires de chevaux en France doivent déclarer aux Haras Nationaux le lieu où vivent leurs chevaux. Le décret fixant les conditions de déclaration des détenteurs d’équidés et des lieux de stationnement est assez clair : « Les personnes détenant un ou plusieurs équidés domestiques doivent se déclarer, dans les conditions prévues à l’article 1er, dans les six mois suivant la publication du présent décret« .

L’objectif d’une telle mesure ? Elle semble de deux natures.

D’une part sanitaire, car elle permet de localiser les chevaux sur le territoire en fonction des établissements d’accueil. En effet, une exploitation X, faisant 1 Ha, où sont déclarés 100 chevaux fera sans doute l’objet de vérifications.

D’autre part ce décret pourra permettre de faire des statistiques et de la géolocalisation d’équidés. En tant que statisticienne j’avoue préférer cette raison.

Grâce à ces données, il est plus facile de localiser les territoires où il y a beaucoup de chevaux. Cela pourrait servir au choix de lieu pour l’implantation d’une clinique vétérinaire équine par exemple ou les selleries.

Plus d’informations : Le site des Haras nationaux.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire