ADRIFT

0

Un jeu d’action-aventure à la troisième personne dans un Paris futuriste, c’est à découvrir aujourd’hui sur Ludomaniaque.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je vous parle d’un jeu prévu pour l’automne 2012 sur PS3 et Xbox360 dont on ne connait presque rien et dont Adrift n’est même pas le titre définitif ? Et oui, Adrift n’a pour l’instant dévoilé qu’un teaser sous forme de concept art vidéo mais il mérite qu’on y jette un œil dès maintenant.

J’ai découvert ce projet du studio DONTNOD Entertainment il y a seulement quelques jours grâce au joli buzz venu tout droit de la Gamescom de Cologne. En développement depuis la création du studio en 2008, ADRIFT s’est affiché aux yeux du grand public pour la première fois, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il a retenu l’attention. Ça m’a permis de découvrir un pitch et des artworks plus qu’alléchants, que j’ai eu envie de partager à mon tour.

Le jeu se déroule à Néo-Paris en 2084. La capitale française est devenue une mégalopole encerclée par la montée des eaux due au changement climatique. La société a également été profondément bouleversée, puisque dans ce laps de temps la conjugaison des technologies de l’information et des implants bio-informatiques a atteint son paroxysme. Désormais, cette humanité augmentée fait le commerce de ses sensations et de ses souvenirs dans un environnement où l’intimité a été troquée contre la tranquillité du contrôle global.

Je suis particulièrement impatient de découvrir ce background à la fois excitant et inquiétant. D’une part parce qu’il vise un registre dont je suis friand, avec des points communs avec des œuvres aussi variées que 1984 , Total Recall, Vanilla Sky, Deux Ex, etc. D’autre part parce que c’est Alain Damasio qui était aux commandes du scénario jusqu’à cette année. C’est l’auteur à qui je dois une de mes plus grosses claques littéraires : La Horde de Contrevent. Je vous en reparlerai peut-être un jour, si j’arrive à mettre des mots sur mon ressenti face à ce sublime roman de fantasy.

On ne sait presque rien de ce titre, alors en attendant d’en savoir plus profitons de ses magnifiques artworks ! Je les ai uploadés en résolution max au  cas où vous voudriez les récupérez pour les mettre en fond d’écran par exemple.

N’oubliez pas d’aller faire un petit tour sur le site officiel de DONTNOD (et ne faites pas attention à la faute dès la première ligne du pitch, même si ça la fout mal quand même :D).

 

 

Laisser un commentaire