Alan Wake, debout là dedans!

0

Microsoft nous a invités à découvrir le titre tant attendu en avant-première!

Développé par Remedy, studio également à l’origine de Max Payne, Alan Wake est véritablement l’Arlésienne de la Xbox 360. Le jeu a en effet été annoncé avant même le lancement de la console, ce qui ne fait rien de moins que 5 ans de développement (et d’attente accessoirement)! Maintes fois repoussée, la date de sortie est désormais fixée au 21 Mai prochain et la firme de Redmond nous a conviés dans ses locaux pour nous présenter la bête dans une salle totalement relookée pour l’occasion.

Pour les deux trois dissipés du fond de la classe, je rappelle qu’Alan Wake est un « psychological thriller with cinematic action » ou, moins pompeusement, un jeu d’action-aventure à l’ambiance horrifique. Vous y incarnez le fameux Alan, auteur de romans à succès de son état, et vous débutez l’aventure alors que sa vie vire au cauchemar. Accablé par la disparition de sa fiancée et confronté à des évènements étranges ressemblant à ceux d’un roman que notre auteur ne se souvient pas d’avoir écrit, Alan va devoir affronter des forces obscures dans un village de Bright Falls qui n’a jamais aussi mal porté son nom.

La soirée s’est déroulée dans les locaux parisiens flambants neufs de Microsoft où une centaine de personnes étaient rassemblées pour venir découvrir la bête. Un gros effort a été apporté à l’ambiance avec une décoration sylvestre, des corbeaux menaçants, un loup féroce et un éclairage jouant avec l’obscurité du plus bel effet. C’est Oskari Häkkinen en personne, directeur de la franchise chez Remedy, qui nous a présenté le jeu. Après être revenu sur l’historique du projet et sur l’univers du titre, nous avons pu assister à une démo in game en direct commentée par notre maître de cérémonie. La présentation terminée, des consoles étaient à notre disposition pour décortiquer les premières 90 minutes du titre de nos propres mains.

Mélange de jeu d’action et de survival horror, Alan Wake mise beaucoup sur sa narration et emprunte de nombreux mécanismes au cinéma et aux séries télé avec des références assumées à Twin Peaks par exemple. Ainsi du monde ouvert prévu dans les premières années de développement, les développeurs ont fait le choix de passer à un déroulement plus classique en séquences successives, orchestrées comme les épisodes d’une série, afin d’approfondir d’avantage le background et l’atmosphère du jeu. J’ai beaucoup apprécié la multitude de détails à découvrir pour se plonger dans l’univers, que ce soit les dialogues entre PNJ ou les interactions possibles avec l’environnement. Le gameplay est basée sur l’utilisation de la lumière contre les forces ténébreuses, et c’est armé de sa lampe torche qu’Alan affrontera la nuit et les horreurs qu’elle dissimule. La lumière, sous toutes ses formes, n’est pas la seule arme à la disposition d’Alan et il pourra compter sur diverses pétoires pour pourfendre du monstre, des armes à feu classiques au pistolet à fusée de détresse. A noter également qu’Alan sera accompagné dans ses aventures par plusieurs personnages non joueurs, et notamment son meilleur ami qui joue visiblement le rôle du sidekick comique de service (plutôt pas fan de ce genre de personnage, j’ai été agréablement surpris par ce que j’ai pu en voir). Les phases d’action m’ont paru un peu répétitives, avec un schéma attendu : apparition des ennemis, combat, ballade jusqu’au déclenchement du script suivant, etc. Cela reste une impression sur une courte durée et il faudra jugé sur pièces au mois de mai pour être catégorique.

Au final cette présentation m’a donné envie d’explorer d’avantage ce titre prometteur. Si l’aspect aventure ne m’a pas totalement convaincu, m’ayant paru trop linéaire, trop stéréotypé, la narration omniprésente et le travail fourni sur le background suffisent à titiller ma curosité! Stay tuned pour de nouvelles infos!

Les prochains screens et trailers exclusifs seront dévoilés dans une dizaine de jours.

Laisser un commentaire