Concours CSO Officiel – Les préparatifs

0

Peu de temps ces temps-ci pour vous écrire… Ceci est dû en grande partie à la préparation du concours du club d’une amie. Je vous propose une série d’article pour vous en parler. Dans ce premier j’aborde la partie « préparation »…Difficile d’imaginer tout ce qui doit être fait avant un concours officiel…Des choses paraissent évidentes comme préparer l’accueil des cavaliers et spectateurs. Pour cela, des personnes motivées et de l’huile de coude sont les principaux ingrédients. L’appel est donc lancé aux cavaliers (petits et grands), au parents et amis. Il faut donner un grand coup de nettoyage dans tous les petits recoins du club pour que les visiteurs puissent aisément se déplacer. Ce travail de nettoyage n’est qu’un petit préambule de tout le reste.

Des obstacles tout beaux

Ce qui se « voit » dans un concours de saut d’obstacles ce sont essentiellement… les obstacles ! Pour la monitrice et propriétaire du club dans lequel je monte (qui est aussi accessoirement une amie), avoir un parc d’obstacles le plus beau possible est une véritable obsession! Elle ne laisse pas la place à l’à peu près. Du coup les obstacles sont toujours vraiment magnifiques (hormis quelques ratés parfois sur des associations de couleurs pas forcément géniales). Après plusieurs années de pratique je peux vous l’assurer, ça ne s’improvise pas ! Entre les modèles de barres, les couleurs et les indispensables remises en question de dernières minutes (avant de peindre parce qu’après c’est trop tard) c’est un travail vraiment important. En plus des barres à poncer, scotcher et peindre, il y a les chandeliers ou les soubassements à remettre en état (couleurs, pieds, formes, dessins des sponsors, …). Les bricoleurs sont ainsi mis à contribution ! Cela demande parfois des talents de menuiserie…

insta_barres2

Des invitations sont aussi à envoyer… En effet, pas de concours officiel sans un vrai chef de piste, un président de jury, un chronométreur (quelqu’un qui est capable de se servir des cellules qui enregistrent les temps des cavaliers), des secrétaires, un commissaire au paddock, des speakers (pour le paddock et la tribune de jury), …

Le déplacement et le montage des obstacles sur le terrain de concours est aussi une lourde tâche durant ces week-end. Il faut donc prévoir d’avoir suffisamment de main d’œuvre et être suffisamment rapide pour que la journée se déroule convenablement (et ainsi éviter les retards).

Pas de bras, pas de chocolat

Autre élément essentiel au bon déroulement d’un concours : la buvette !!! Là, ce sont surtout les mamans qui sont aux fourneaux ! Mais les papas aussi… Il faut donc penser à toutes les boissons et toute la nourriture qui seront consommés… Mais aussi à qui sera en charge de faire les paninis, hot-dogs, salades, crêpes (!!) ou encore des frites et du barbecue ! Les journées sont parfois longues !

Et puis il y a des choses que l’on prépare le soir tard… cela demande de la concentration et de l’imagination : les musiques du concours ! C’est la partie « intello » de la préparation. Celle qui ne demande pas vraiment d’énergie musculaire mais qui est aussi indispensable ! Là encore, notre amie est une véritable passionnée et souhaite toujours avoir les meilleures musiques en fonction des moments des parcours. Pour expliquer un peu aux novices : lors d’un concours, des musiques peuvent « accompagner » les concurrents. Par exemple lors de l’entrée en piste du premier cavalier à une épreuve une musique dynamique est mise pour attirer l’attention du public pour le début de l’épreuve. Lorsqu’un participant est sans faute, une musique permet de signifier au public et au cavalier la bonne performance et l’éventuelle sélection pour un barrage… Enfin les remises des prix et les tours d’honneurs n’existent que s’il y a également une belle musique ! Bref, ces petites attentions font que le concours est particulièrement vivant.

Vous voyez, un concours officiel ce n’est pas fait à l’improviste, même si (souvent) on s’y prend un peu au dernier moment… 😉

Petit bonus de cette année : le JDC a son propre obstacle et offre un trophée et un lot lors d’une épreuve. J’avoue être fière de cette initiative (ça faisait un bon moment que j’y pensais sans vraiment aller jusqu’au bout) ! L’année prochaine (ou d’ici la fin de l’année) ce sera au tour du blog familial Famille de Geeks de se lancer dans l’aventure !

1 COMMENTAIRE

  1. salut c est carla du centre le journal de cheval que tu a cree est magnifique!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Et bein ! Je suis complètement étrangère au milieu des concours, et c’est vrai qu’on ne s’imagine pas tout le travail que ça représente d’organiser un tel évènement ! Et j’imagine que ça doit être une sacrée expérience d’aider à l’organisation, et surtout, pas de tout repos ;).

    Merci pour ce super article, j’aime bien découvrir les coulisses d’évènements équestres, c’est toujours très intéressant ! 😉

    • Oui c’est impressionnant à voir et vivre 🙂 Les articles sur le déroulement du concours arrivent bientôt 😉 Le temps de mettre tout par écrit et sélectionner les photos…

Laisser un commentaire