Dans ma bulle de Babs #3

Je suis insupportable… Même après presque 38 ans j’ai du mal à me supporter moi même, je n’imagine pas comment mon entourage (familial et professionnel) y arrive. Mon cerveau a envie de faire 10 milliards de choses en même temps et lorsque j’ai une lubie je tourne en boucle. La dernière « R » et plus particulièrement Shiny!

Les derniers jours ont été particulièrement intense niveau triturage de cerveau. Pour resituer, je travaille à l’Insee (l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) et dans les différentes fonctions que j’ai occupées j’ai été amenée à utiliser des logiciels de programmation à visée statistique comme SAS ou R.
Nous avons des bases de données (nombreuses informations à analyser) et grâce à ces logiciels nous extrayons des infos intéressantes. J’adore ça! Mais ce que j’aime par dessus tout c’est trouver des solutions pour simplifier mon travail et celui des autres. Du coup, je suis particulièrement emballée lorsque je découvre des outils innovants.

R et ses packages

Dans un soucis d’économie notre ministère nous incite depuis peu à utiliser le logiciel libre R plutôt que SAS. Je maîtrise assez bien SAS (langage de programmation spécifique) et le coût d’entrée pour apprendre R (langage de programmation type Python) est assez cher pour moi. Stéphane a plus de facilité il connait bien la programmation orientée objet, moi très peu. Du coup je galère. Mais je n’abandonne pas parce que le coté positif de R c’est ses « packages » ! Il en existe énormément et ils apportent une réelle valeur ajoutée à ce logiciel.

Un package R permet de simplifier l’écriture d’un programme en faisant l’équivalent d’une macro.

Le package qui me rend dingue est « Shiny » (et son proche cousin ShinyDashbard)! Il permet de créer une page web où l’on peut sélectionner des variables (presse bouton) et des illustrations se réalisent instantanément. Vous pouvez regarder à quoi ça ressemble sur le site dédié, où une galerie présente ce qu’il est possible de programmer. C’est sur, dans la vie de tous les jours ça ne sert pas à grand chose mais cet outil permet de réaliser à peut près tout… à partir du moment où l’on a des chiffres ou mots à quantifier ou caractériser.

J’essaierai de vous mettre de temps en temps des astuces ou trouvailles R sur le blog pour ceux que ça intéresse.

Florence et Vérone ne sont pas que 2 villes italiennes !

Nous pourrions dire « telle mère telle fille » tellement Florence a ce coté obsessif. Après le slime (elle continue à en faire mais beaucoup moins qu’avant) nous avons maintenant les perles HAMA! Ce qu’elle fait est magnifique (et ce n’est pas parce que c’est ma fille que je le dis!). Elle fera très probablement un article pour vous en parler. Je lui rend hommage en mettant en une quelques unes de ses réalisations (des logos d’applications web).

Sinon je n’ai pas fait uniquement de la programmation cette semaine j’ai aussi un peu monté à cheval. Vérone était ravie de voir les carottes que je lui ai apportées. Je peux dire officiellement qu’elle maîtrise parfaitement les bisous pour en avoir 🙂 C’est assez marrant à apprendre et les chevaux se laissent vite « dompter ».

Je n’en avais pas parlé sur le blog mais j’ai acheté fin 2016 un mors Baucher double brisure LORENZINI en titane mais je ne trouve plus de disponibilité sur les sites internet par contre. C’est un vrai petit bijou et Vérone l’apprécie beaucoup. Pour tout avouer c’était assez simple de lui faire plaisir, elle avait avant un mors aiguille simple brisure standard (marque feeling) donc le confort du double brisure et la légèreté du titane est un vrai plus pour elle. En selle elle est de plus en plus détendue et appliquée, malgré le peu de temps que je lui ai consacré ces derniers mois. L’objectif de 2018, arriver à enchaîner un petit parcours d’obstacle sereinement!

A très vite pour de nouvelles aventures et si jamais vous aimez la programmation, les chevaux ou les perles HAMA n’hésitez pas à laisser un commentaire !