Le domaine de Morlay

0

Lors de mon escapade à Cluny, j’ai du trouver un endroit où dormir le soir. Lorsque j’ai fait ma recherche sur internet, un des critère était le cheval…

Comme toute passionnée qui se respecte, j’essaie toujours de concilier l’utile à l’agréable.
Lorsque j’ai cherché sur internet une chambre d’hôte proche de Cluny, j’ai essayé de trouver un lieu sympa, si possible avec des chevaux. Quelques clics plus tard, me voilà sur le site du domaine de Morlay !

Je parcours les pages du site à la recherche d’informations. Ce domaine est tout simplement le lieu idéal pour moi. A 15 minutes de Cluny, un petit troupeau de chevaux (des camargues, des fjords), une hôte passionnée de chevaux et de shiatsu équin !

Les photos du lieu me donnent l’envie d’écrire un mail pour savoir s’ils leur reste des chambres. Le soir même la réponse tant attendue arrive : il reste de la place !

Comme je ne connais pas trop les us et coutumes dans les chambres d’hôtes j’essaie de me mettre à la place de mes hôtes et me dit qu’un petit paquet de biscuit de chez moi fera toujours plaisir.

C’est donc armée de mes bagages et d’un paquet de biscuit que je me rend sur les lieux. Le chemin pour arriver jusqu’au domaine est vraiment extra. J’ai l’impression de me perdre 1 000 fois tellement je rentre dans la campagne clunisienne. Le dépaysement est garanti.

Arrivée sur les lieux, les lieux figés des photos deviennent réels. C’est tout simplement superbe.

Juste le temps de dire bonjour à mon hôte Corinne Lièvre, de récupérer les clés et de donner mon petit paquet de biscuit et je retourne sur Cluny pour la conférence de presse et le spectacle « Cluny l’ambitieuse ». J’aurai plus de temps demain matin au petit déjeuner pour discuter.

Au soleil levant, avant le petit déjeuner, j’entame une petite promenade autour des bâtiments. Mais je me fait de suite « agressée » par les miaous d’une petite minette. Elle semble vouloir faire la promenade aussi, mais… sur mes épaules… Elle est trop belle et je ne peux pas lui refuser. Me voilà donc partie avec la minette faire le tour du propriétaire.

Les chevaux mangent sereinement dans la prairie, les paysages sont magnifiques. Des champs à perte de vue et du « gazon » partout. Ce n’est pas en Corse que l’on risque d’avoir ce type de pâturage (à moins d’arroser tout le temps).

L’heure du petit déjeuner arrive. Du pain frais aux céréales, des confitures maison (dont une confiture d’églantier offerte par des personnes venues la veille), du « vrai » sucre, du bon thé, de quoi démarrer en douceur une belle journée.

Corinne Lièvre arrive a avoir un peu de temps pour me raconter un peu ses histoires équestres. J’adore ce type de moment passer à parler de chevaux entre passionnés. Le temps semble se figer. Je crois que je pourrais rester des heures à discuter comme ça.
Elle m’a ensuite expliqué ce qu’est le shiatsu équin. Cette « science » ou « art », que je ne connaissais pas du tout, semble vraiment efficace pour de nombreux chevaux. J’ai bien noté les différents titres de livres que je dois consulter en priorité pour me faire une idée plus précise de la technique du Shiatsu. J’aurai probablement l’occasion de vous en reparler…

Laisser un commentaire