Dragon Age : Origins

1

Après l’immense succès de Mass Effect, BioWare présente un nouveau RPG prenant place cette fois dans un univers héroic-fantasy. Dans Dragon Age Origins, chaque action, chaque parole, chaque choix du joueur est censé influencer le reste de l’aventure. Sommes-nous en face du digne successeur du mythique Baldur’s Gate ?

1 – Dragon Age : Origins est un jeu de rôle

Dragon Age : Origins a été développé par BioWare (Mass Effect, Baldur’s Gate …) et édité par Electronic Arts. Le jeu est disponible depuis le 5 novembre 2009 sur Xbox360, PS3 et PC. Il est important de noter que les Xbox360 et PS3 ont bénéficié d’un soin tout particulier, visant à adapter le gameplay pour une utilisation au pad.

2 – Un jeu pour adulte averti !

Dragon Age : Origins est classifié 18+ par le système PEGI. Cette classification est totalement justifiée tant le jeu est violent par ses combats et son ambiance générale. La représentation de la violence est marquée, et l’on peut par exemple se retrouver couvert de sang à la suite d’un affrontement.

De plus, le jeu est assez difficile, et même si le niveau de difficulté est ajustable, le titre ne s’adresse définitivement pas aux plus jeunes.

3 – Montrer sa valeur

Vous êtes un jeune aventurier. Mage, guerrier ou voleur, longue est la route menant à la gloire et à la richesse. Vous devez tout d’abord subir un rite d’initiation afin de prouver que vous être digne de représenter votre classe d’arme.

A vous ensuite de parcourir le monde, de rencontrer des personnages, de réaliser des quêtes ou de simplement trainer dans les auberges.

4 – L’heure des choix

Nombreux sont les jeux de rôles, bon ou mauvais d’ailleurs, qui frustrent par leur linéarité. Le joueur s’y sent prisonnier, n’ayant véritablement aucune influence sur le monde qui l’entoure. Ici, chaque geste compte! Comme cela pouvait être le cas dans Mass Effect, les discussions avec vos compagnons d’aventure ou même avec tous les personnages que vous pourrez croiser dans le jeu auront une grande importance dans votre aventure. En fonction de votre attitude et de vos choix, tout ce qui vous entoure sera différent. Vos compagnons d’aventure pourront par exemple quitter votre groupe pour divergence d’opinions, ou bien tomber littéralement amoureux (au sens propre) de vous!

Il existe différentes manière d’être apprécié de ses compagnons mais sachez que tout ce que vous direz ou ferrez aura une influence qu’elle soit positive ou négative.

5 – Une réalisation correcte

Graphiquement, Dragon Age : Origins ne séduit pas et se contente du strict minimum. Ainsi, certains donjons se ressemblent un peu dans leur construction mais l’action y est tellement présente qu’on y fait pas trop attention. L’effort pour rendre le gameplay console jouable est à mettre en avant car ce n’est pas toujours le cas dans les jeux multi plate-forme. Même si le jeu est certainement plus pratique à jouer sur PC (du fait de la souris), il reste quand même très accessible sur console après un petit temps d’adaptation.

Un petit reproche : l’absence de mode multi-joueurs alors qu’il aurai été agréable de pouvoir effectuer quelques quêtes avec des amis.

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis en train d’y jouer sur PC en ce moment et c’est vraiment un excellent jeu de rôle, le parfait croisement entre Mass Effect et Baldur’s Gate. Et surtout c’est un jeu d’une réelle difficulté, perso Neverwinter Night (le 1 et le 2) m’avaient un peu blasé par leur facilité (on devient richissime et surpuissant beaucoup trop vite). Ici les rechargements sont fréquents et l’optimisation du groupe et de son positionnement tactique pose un réel problème pas du tout évident, même en difficulté moyenne.

    Je voudrais aussi revenir sur la violence en précisant que ce jeu fait parti de ce qu’on peut appeler les jeux crus. En gros il n’est pas outrancièrement gore comme peuvent l’être des jeux comme Soldier of Fortune ou encore Madworld, à part le coup du sang qui reste sur les armures après un combat (genre les mecs s’essuient après un combat sinon ça rouille mais bref…). C’est un jeu qui montre de la violence, du sexe et de la misère comme il peut logiquement y en avoir dans un monde qui se veut un tantinet réaliste. Donc le réserver aux adultes, pourquoi pas, mais selon moi les 16 ans et plus peuvent aussi y jouer sans en ressortir choqués (c’est pas de la pornographie ni du sexe, ni de la violence).

    Mais au delà de ces considérations sur la violence, ce jeu est intrinsèquement le meilleur jeu de rôle à être sorti depuis Kotor 1 (et ça commençait sérieusement à dater).

Laisser un commentaire