Etrian Mystery Dungeon

Prenez la série « Etrian Odissey ». Ajoutez une bonne grosse pincée de la série « Mystery Dungeon ». Mélangez fortement et vous obtiendrez un Dungeon-RPG hardcore et impitoyable !

Pour ceux qui ne sont pas encore familiers avec le genre, le Dungeon-RPG est une déclinaison assez japonaise du jeu de rôle dans laquelle votre petite équipe de personnage va enchainer les donjons, souvent générés aléatoirement, pour affronter des ennemis et récolter des items de plus en plus puissants. C’est difficile, c’est répétitif, mais ca peut être incroyablement prenant et chronophage.

Les 4 fantastiques

Avec Etrian Mystery Dungeon, pas de tromperie sur la marchandise : nous sommes vraiment dans un Dungeon-RPG. Avec les qualités et les défauts que cela comporte.
Par exemple, ne comptez pas sur moi pour vous parler longuement du scénario, vulgaire prétexte à enchainer les combats dans tous les sens. Si vous insistez, je peux vous parler des terres d’Aslarga… le monde est en danger… mais une prophétie… zzz… vous êtes le seul espoir de tout un peuple… Inintéressant au possible !

etrian-odyssey-x-mystery-dungeon-artwork

 

Non, l’essentiel est ailleurs, du coté des possibilités de gameplay. Et là, soyons clairs, c’est du grand art. On retrouve ainsi un grand nombre de compagnons à recruter (même si la taille de votre équipe d’aventuriers est fixée à 4), un système de jobs suffisamment riche et complet pour tenter différentes combinaisons, des compétences à améliorer, un village à développer… Classique mais efficace.

Chaque exploration de donjon se fait au « tour par tour » avec une vue du dessus un peu vieillotte. Néanmoins la visibilité est plutôt bonne, avec la possibilité appréciable de « tirer tout droit » sur une longue distance jusqu’à l’apparition d’un obstacle. De quoi gagner du temps dans les longs tunnels de la plupart des maps.

Die, retry, and die again!

Armé jusqu’aux dents, vous allez donc enchainer les grottes, les cavernes et les sous-bois pour exterminer tout ce qui traine et repartir avec des montagnes d’or… Bon durant une bonne partie de vos sessions de jeu vous allez surtout repartir la queue entre les jambes et complètement ruiné. Car Etrian Mystery Dungeon est un jeu à la difficulté redoutable où la mort est extrêmement punitive. Chaque situation demande donc de la préparation, de la patience et de la réflexion et il faudra souvent privilégier la fuite. Un bonheur pour les puristes, mais un calvaire pour les joueurs un peu moins habitués au genre.

etrian_odyssey_x_mystery_dungeon_-_le_crossover_annonce_sur_3ds

D’autant que pour corser encore le tout, les labyrinthes abritent parfois de redoutables D.O.E, ennemis impressionnant capable de vous décimer en un temps record, mais qu’il faudra vaincre sous peine de les voir sortir de leur tanière et mettre en danger votre village. Il vous faudra alors construire des forts, les peupler de 4 aventuriers, et espérer vaincre à 8 contre 1. Stressant.

De fait, il faudra donc constamment revenir en arrière, améliorer son équipe et son équipement, préparer de nouvelles tactiques d’attaque et enfin retourner au combat. Et malgré tout ca, croyez-moi, votre petit groupe d’aventurier va mourir très souvent.

Un petit mot final sur la réalisation technique, certes anecdotique sur un jeu de ce type (spécialement sur 3DS) mais qui fait le job assez sobrement. La palette de couleur choisie est certes un peu trop vive à mon gout, mais les animations sont propres et les personnages facilement identifiables.

Etrian Mystery Dungeon est disponible exclusivement sur Nintendo 3DS et 2DS.
Prix : environ 40€.
Merci à Koch Media pour l’envoi d’une version de test.