JEM 2010 – Premières impressions

0

Les Jeux équestres mondiaux 2010 ont débuté depuis près d’une semaine. J’ai pu découvrir deux disciplines que je ne connaissais pas bien, un cheval de dressage fabuleux (pas forcément celui que vous imaginez), une ambiance assez bon-enfant…

Les jeux équestres mondiaux c’est un peu comme les jeux olympique pour moi. Ca m’a permis de découvrir des disciplines équestres rarement diffusées à la télé et qu’en fin de compte je ne connais pas. Je vous parle du reining et de la voltige et prochainement du para-dressage. Le reining a ouvert les hostilités.

Je connaissais juste le nom de cette discipline et je n’avais jamais eu l’occasion de voir une épreuve. Eh bien j’ai été agréablement surprise par le déroulement de ce sport équestre.

C’est en fin de compte comme une épreuve de dressage où l’on demande des figures au cheval. Les brides et les « selles anglaises » laissent place au filet et à une selle de reining (comme les cow-boys nous dirons).

Les chevaux doivent être en équilibre, ce qui est un bon présage. Certains le sont, pour d’autres c’est plus compliqué… J’avoue m’être posée une question : Comment font les cavaliers pour obtenir certaines attitudes basses (parfois très basses, trop basses)…?
Et différentes personnes connaissant cette discipline m’ont expliqué certaines pratiques (que tous les cavaliers ne pratiquent pas, du moins j’espère). En gros c’est pas joli joli… Du coup ça m’a un peu « gâché » mon émotion initiale et je crois que j’aurais du mal à regarder le reining de manière sereine.
Avis aux amateurs, si vous souhaitez me faire changer d’avis vous devrez avoir de bons arguments 😉

La deuxième discipline que j’ai pu découvrir est la voltige. C’est tout bonnement un sport équestre superbe.

De magnifiques chevaux, des athlètes (il faut être un vrai gymnaste à ce niveau de compétition) et de la créativité (sauf dans l’épreuve imposée forcément).
Par contre certains chevaux de voltige sont « bizarres »… galop à quatre temps (au lieu de 3 normalement), manque d’activité, certaines fois désunis et même limites boiteux…
C ‘est à se demander si c’est parfois fait exprès tellement c’est flagrant (le commentateur d’EquidiaWatch n’en revenait pas d’ailleurs que certains chevaux aux allures douteuses soient toujours présents à ce niveau de la compétition).

Comme je vous l’avais déjà dit je supporte particulièrement Nicolas Andréani. Son dernier programme libre était vraiment splendide.

nicolas_andreani

Ça n’aura pas suffit à rattraper les petites erreurs faites durant les épreuves précédentes mais il obtient tout de même une jolie médaille de bronze.

nicolas_andreani_medaille

Revenons aux autres sports équestres plus connus.

Je suis vraiment contente de la belle médaille d’argent de l’équipe française en Saut d’obstacle.
Pourquoi tant de satisfaction pour une « vulgaire » deuxième place ? Eh bien, vu toutes les mésaventures en complet il fallait vraiment que le saut rattrape la donne !

En dressage enfin plusieurs choses m’ont interpellée… Du négatif et du positif !

Tout d’abord j’ai été déçue par Totilas… Alors il est évident que je suis un être microscopique dans le monde du cheval et que ma vision n’est pas objective et pleine de « Savoirs » mais… je n’ai pas trouvé la prestation de l’extra terrestre du dressage comme étant à la hauteur des notes qu’on lui donne.
J’ai du mal à comprendre sa locomotion… et du coup j’ai du mal à comprendre la notation.
Alors ce qui m’aiderais peut-être à comprendre la notation c’est le « rapport du jury » ou ce qui existe en rugby. Dans ce sport l’arbitre a un micro et il explique à tout le monde pourquoi il y a faute ou sanction (le principe est repris sur certains matchs de foot)…

Ensuite j’ai trouvé les différentes histoires des bouches ensanglantées (dans l’épreuve du dressage par équipe et en complet) particulièrement pathétiques… Les vétos ou les juges disqualifient les chevaux pour des bouches en sang (il n’y avait pas de grosse hémorragie tout de même) mais ne réagissent toujours pas sur des échauffements en hyperflexion… D’ailleurs l’un pouvant être conséquence de l’autre…

Certaines images issues du site st-georg.de montrent Adelinde Cornelissen et son cheval Perzival lors de l’échauffement à Lexington dans une position plus que douteuse… LDR ou hyperflexion…?

Adelinde_Cornelissen_et_Parzival1

Pour parler de choses plus positives je suis vraiment enthousiaste de voir un Pure Race Espagnole dans le top 10 des chevaux de dressage.
Le superbe Fuego XII a réussi a charmer les juges et se classer 5ème de la reprise libre en musique (Kür). Ca fait bien longemps que les chevaux espagnols sont « délaissés » des juges internationnaux de dressage.

Voir ce cheval avec ses allures d’espagnol au milieu des chevaux « carrés » germaniques fait vraiment plaisir. D’ailleurs si vous souhaitez prendre du plaisir vous aussi et voir une superbe reprise de dressage en musique je vous conseille le site espagnol Topiberian.

Laisser un commentaire