Fast and Furious 5

1

Une fois encore, dure est la vie pour une femme, forcée d’aller au cinéma pour faire plaisir à son chéri. L’accompagner pour voir un film de mecs, pour les mecs, franchement, c’est à la limite du supportable…. Ca c’est la vie des autres. Ma réalité est bien différente !
Une fois encore, dure est la vie pour la Patate qui partage mon quotidien. Se forçant pour une soirée cinéma dans le seul but de faire plaisir à son Pikachu préféré, dont les poils se hérissent dès qu’elle voit une voiture, entend un moteur ronronner, sans oublier Viiiiiiiiiiinnn. Il est vraiment trop trop beau !

Vroumm vroumm ou le retour de la vengeance de la revanche!

Brian (Paul Walker) et Mia (Jordana Brewster) aident Dom (Vin « Mmmm » Diesel) à s’évader. Poursuivis par la Police américaine, ils se réfugient chez Vince à Rio de Janeiro, Brésil. Ce dernier leur propose un coup facile qui pourra les remettre à flot financièrement. Quelques voitures à voler, rien de bien méchant en apparence.
Mais tout ne se passe pas comme prévu. Et parce qu’ils n’aiment pas les vrais méchants, ils vont monter un dernier coup pour ruiner le boss du coin, Hernan Reyes qui tient la ville et a corrompu les forces de l’ordre.
Vient s’ajouter un autre joueur à la partie : l’impitoyable Luke Hobbs (Dwayne « The Rock » Johnson), agent fédéral américain venu au Brésil pour arrêter Brian et Dom.
C’est donc l’histoire du gros matou qui poursuit les petites souris qui poursuivent le fromage véreux !

Voyage dans le monde entier avec une vraie histoire

Ce cinquième épisode a une véritable fibre familiale. On y suit la suite des aventure de la famille Torretto.
Brian l’ex-flic vit une véritable romance avec Mia, la sœur de Dom. Accepté définitivement dans la famille, il souhaite également fonder sa propre famille. Ce trio, à nouveau réuni dans cet épisode a pour projet de ne plus se séparer.
Mais la famille, ça n’est pas que ça. Au sens élargi, elle intègre toutes les personnes que l’on aime, sur lesquelles on peut compter, à qui on confierait notre vie. Et quand les membres de la communauté sont appelés à la rescousse pour aider Dom et Brian, ils répondent « présents ».

La famille Torretto nous amène dans un nouveau décor. Après avoir découvert Los Angeles et Miami dans les premiers Opus, Tokyo dans le troisième et la frontière mexicaine dans le quatrième, nous voici à Rio.
C’est là qu’on découvre que malheureusement, il y a des méchants partout dans le monde et que les fugitifs ont du mal à trouver la tranquillité. Dom et Brian n’aspirent pourtant qu’à une vie calme et rangée.

Des acteurs au mieux de leur forme

Du muscle, du muscle et du muscle. Face à des actrices faméliques (exception faite d’Elsa Pataky, qui est un ravissement pour les yeux), côté acteurs, ce sont les muscles qui priment.
Un peu trop parfois, d’ailleurs, ce qui nous ramène à : les stéroïdes c’est mal ! bouhhhh pas bien ! Dwayne Johnson est gonflé à bloc, luisant du début à la fin du film, une ride du lion contractée en permanence pour un effet plus méchant. Mais avec ses dorsaux surdimensionnés on aurait davantage tendance à admirer le travail accompli en muscu que le résultat. Trop c’est trop.
Alors que Vin… il est parfait !
Esthétiquement, vous en aurez donc pour tous les goûts : du looké, de la motarde, du classe en costume, de la bombasse en uniforme, du bodybuildé… chacun bavera sur celui qu’il voudra.

Vous l’aurez compris, l’histoire a tourné, tourne encore et tournera autour d’autres actrices, sans nom : les voitures. Avec des moteurs vrombissants, elles nous font encore rêver. Indispensables aux courses poursuites impressionnantes, elles sont belles et le moindre choc sur leur chétive carrosserie nous ferait presque plus de peine que les déboires des héros. Parce qu’elles n’ont rien demandé à personne, les pauvres, de quel droit pourrait-on les maltraiter ? Au total, ce sont 200 voitures qui auront subi du petit accroc à la destruction totale, oui 200 !

De la pentalogie à l’hexalogie

Parce que j’aime le cinéma d’action où on ne réfléchit pas trop, j’adhère complètement à ce film. Des cascades, des bagarres, des courses-poursuites, des belles caisses, Vin Diesel. Je n’en demandais pas plus et j’ai été comblée !

Par contre, pensez à rester jusqu’à la fin du générique, une surprise « Caliente » vous y attend.
La suite est déjà en préparation, avec une sortie apparemment prévue en 2013. F&F6, je t’attends de pied ferme !

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire