C’est un marronnier : à chaque automne son nouvel opus de Fifa. Et comme à chaque fois, EA Sports nous promets monts et merveilles pendant que les joueurs pestent de payer plein pot une simple mise à jour de leur jeu favori. Je vous propose de découvrir ce qu’il en est de ce FIFA17.

Chaque version de Fifa annonce de grandes innovations majeures : refonte totale des gardiens de but, défense tactique, mode Ultimate Team, arrivée des passes « appuyées » …
Cette version n’échappe pas à cette règle, mais ce n’est pas du coté du gameplay qu’il faudra regarder. Car la grande nouveauté de Fifa17 c’est bel et bien son changement de moteur graphique avec l’arrivée du Frostbite.

Soyons clairs, le changement ne saute pas aux yeux. C’est certes un peu plus beau qu’avant, avec des joueurs légèrement plus ressemblants qui transpirent de plus en plus au fil du match, mais ne vous attendez pas à un effet « waouh ». Et pourtant, réussir à changer de moteur graphique sans dénaturer le gameplay et sans modifier l’ADN de Fifa, c’est un sacré exploit. Un exploit de codeurs certes, mais un exploit tout de même.

fifa-17-demo-9

Rien de très spectaculaire donc une fois le pad en main, mais un vrai plus pour la gestion des cinématiques. Et ca tombe bien vu qu’avec l’arrivée du mode aventure, nous allons en « manger » de la cinématique.

« Alex who ? »

Copiant sans retenue l’excellent mode « mon joueur » de la série des NBA2K, le mode aventure vous permets de prendre en main la destinée d’Alex Hunter, très jeune joueur anglais à l’aube d’une carrière prometteuse. Repéré après une détection réussie, le jeune Alex pourra signer en Premier League et y débuter sa carrière. Vous enchaînerez alors les matchs, les entraînements pour faire progresser votre poulain et les cinématiques (interviews d’après match, discussions avec le coach ou vos coéquipiers, et petits rebondissements).

ckx-0g4xaaabiwz

Agréable à prendre en main ce mode aventure reste pourtant bien trop sage et convenu. Sans trop vous spoiler, l’histoire faite d’amitiés et de trahisons absurdes et sans surprises aura du mal à faire vibrer votre fibre empathique. Pire : quelles que soient vos performances durant les premières semaines de votre carrière, votre club décidera de vous prêter en deuxième division. Frustrant.
Et pourtant, ca marche ! On se prend véritablement au jeu, et l’effet « encore un petit match » fonctionne à merveille. C’est clairement mon mode de jeu préféré cette année.

Coté gameplay, difficile de trouver d’énormes modifications par rapport à l’an passé. Peut être pourrais-je souligner un sentiment d’inertie un peu plus prononcé (qui a tendance à défavoriser nettement les défenseurs), des appels de balle un peu plus fins et un jeu dos au but plus intuitif et plus efficace, mais ca reste très léger.

Pieds carrés

En revanche, que dire de la refonte complète des coups de pied arrêté. D’un système qui fonctionnait parfaitement, EA est passé à une aberration totale : imprécise et peu amusante. Les corners (et les coups francs lointains) demandent ainsi de viser une zone à l’aide d’un curseur, et de doser la trajectoire en appuyant plus ou moins longtemps sur le bouton. Une catastrophe, au point que je ne tire plus aucun corner direct et que je me contente d’une passe courte.

Un petit mot pour finir sur l’arrivée de Pierre Ménès (à la place de Franck Sauzée) pour accompagner Hervé Mathoux au commentaire. Alors que j’en attendais beaucoup, j’ai énormément de mal à m’y faire. Bien sur, certaines « vannes » de Pierre Ménès arrivent à me faire sourire, mais son ton est tellement monotone et blasé qu’il en arriverait à plomber l’ambiance. Un pari audacieux, mais à mon sens raté.

FIFA17 est disponible sur PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360 et PC. Version testée : PS4.
Prix : environ 60€
Merci à EA Sports pour l’envoi d’une version de test.

LE RECAP
Ma note
8
PARTAGER

« Papa » de la famille de geeks, tombé dans la potion magique du jeu vidéo et de la culture geek dès mon plus jeune âge, je tente de faire partager cette passion sur le net depuis plus de 15 ans.

Laisser un commentaire