Lui mettre la pression… (2)

0

Il y a peu de temps je me demandais si notre fille Florence serait un jour accro aux chevaux… Il fallait juste un peu de temps… et une maîtresse qui aime les sorties au poney club !

Florence s'occupe du poney d'attelage

Dans le courant du mois de mai, Florence est allée au centre équestre avec sa classe. Depuis, elle ne cesse de nous parler de chevaux. Dès que l’on passe devant le poney club en voiture elle se met à gigoter en nous disant « c’est mon club! ». Vous n’imaginez pas la sensation que cela a pu me faire.
J’étais bien évidemment ravie ! Pour deux raisons : je ne l’ai pas dégoutée des chevaux et en plus elle a choisit d’elle même de vouloir monter à poney. Rappellez-vous de mes interrogations dans l’article Lui mettre la pression… (1)

Profitant de cet engouement surprise pour les chevaux et poney, je lui ai demandé si elle voulait y aller, mais cette fois sans sa classe. Elle m’a dit que si c’était dans ce club (et pas celui dans lequel je monte habituellement) elle voudrait bien. Qu’à cela ne tienne, un soir nous y sommes allée toutes les deux pour obtenir des renseignements.

Durant le mois de juillet, le poney club propose des stages pour les petits enfants. Au menu, de 9h à 11H30 du poney en carrière mais aussi Voltige ou attelage sans oublier de bien s’occuper de son poney ! Juste génial. Florence est emballée donc sa mamie va l’emmener. En effet, je préfère ne pas y aller dans un premier temps pour ne pas la « materner » trop.

Florence est vraiment contente de son premier petit stage. Elle s’est mise debout sur le poney de voltige et en est très fière. Elle a aussi trotté toute seule et a su diriger un peu son poney. Le tout en ayant pleuré qu’une seule fois (mais pas longtemps). Elle souhaite retenter l’expérience en faisant un second stage.

epona2

Le fait le plus marquant pour moi est qu’elle veuille maintenant toujours m’accompagner pour s’occuper de Peter et aller caresser les chevaux dans « mon » centre équestre. Elle s’est découvert une vraie passion pour les chevaux.

De mon coté je l’interprète vraiment comme un besoin d’indépendance. Elle a SON club à elle où elle peut faire SES activités. Lorsqu’elle vient dans mon centre équestre elle veut aller SEULE avec les chevaux dans le champ et me montrer qu’elle sait faire.
Elle veut promener Peter seule par exemple.
Alors c’est très difficile pour moi de la laisser faire. Elle n’a que 4 ans et 7 mois… mais il faut que je mette de coté certaines appréhensions et essayer de lui faire confiance. C’est une petite file très appliquée et pas du tout casse cou. Elle a toujours su mesurer ses efforts et ne s’est jamais mise en danger volontairement.

Pour la petite histoire, lorsque Florence a promené Peter la semaine dernière, elle s’est faite marcher sur le pied (alors que je n’arrêtai pas de lui dire de faire attention). Certains diront que je suis inconsciente de laisser une petite fille promener un pur sang mais bon… plus de peur que de mal… je pense que c’est comme cela aussi que l’on apprend le mieux. J’étais sans cesse a coté d’elle, il n’aurait pas pu plus lui faire mal. Elle n’a qu’un petit bleu sur le pied et dès que la douleur est partie elle a voulu continuer de le promener. Mais, cette fois, elle faisait vraiment attention à sa position et « grondait » Peter s’il se rapprochait d’elle ! Elle ne lui en veut pas plus que ça. Elle continue de lui faire des bisous et demande même à monter sur lui une fois la séance de travail terminée…

Laisser un commentaire