Harms Way

0

Il existe des jeux dont les bonnes idées sont contrebalancées par des défauts flagrants. Il existe aussi des jeux vendus à un prix si modique qu’on est disposé à fermer les yeux sur leurs faiblesses. Harms Way appartient aux deux catégories.

Ce titre doit déjà évoquer quelque chose aux lecteurs les plus assidus, notre fan club quoi (maman, c’est pour toi), vu que je vous en ai parlé il y a quelques jours pour signaler qu’il est disponible gratuitement sur le Xbox Live. Il fait en fait partie des finalistes du concours Unlock Xbox organisé par Doritos. Oui, c’est bien ça, la marque de gâteaux apéro.

Quand Mario Kart rencontre Mad Max

Harms Way est un jeu de course un peu particulier puisqu’il se joue en coop, par équipe de deux. Un des joueurs prend les commandes du véhicule pendant que l’autre tente de ralentir les adversaires en les canardant depuis les tourelles réparties tout autour du circuit. En plus de garder sa voiture sur la bonne route et d’éviter les tirs ennemis, le pilote a la possibilité de ramasser des bonus classiques (nitro, bouclier) ainsi que des upgrades pour la pétoire de son collègue et des downgrades pour celles de leurs adversaires. L’arsenal de base est composé d’une sorte de fusil anti-char, puissant mais souffrant d’un temps de rechargement élevé, puis s’enrichit au fil des améliorations successives d’une mitrailleuse lourde, d’un lanceur de mines et enfin d’un lance-roquettes. Petite subtilité qui ajoute une bonne dose de dynamisme au gameplay du tireur, vous n’avez pas de tourelle attitrée et vous pouvez en changer quand bon vous semble à condition que celle vers laquelle vous souhaitez aller ne soit pas déjà occupée par un autre joueur. Dans cette situation, vous pouvez toujours choisir la manière forte et bouter hors de son trou le malotru ayant l’outrecuidance de vous empêcher de frager en paix. Ce n’est pas la seule bonne idée puisque le sniper peut aussi ouvrir des raccourcis, ou en fermer au nez des adversaires, en utilisant les éléments destructibles du décor.

Le principe étant plutôt séduisant, reste à valider la réalisation du soft de Bongfish. Déjà, l’aspect technique s’en sort avec les honneurs. Les graphismes sont agréables, l’ambiance sonore plus que correcte et le gameplay totalement arcade colle parfaitement à l’ambiance du jeu (mais on pourra regretter un peu de latence dans la direction des véhicules). Malheureusement, c’est au niveau de la variété que le bât blesse. Si retrouver 4 types de véhicules différents (buggy, pick up, truck et enfin bus) est plutôt honorable, la présence de 3 circuits en tout et pour tout est franchement ridicule, d’autant plus qu’ils sont tous construits sur le même thème de désert/canyon. Autre gros point noir, le solo est totalement anecdotique ! Vous avez le choix entre les courses simples et le mode Campagne qui est en fait l’enchainement de trois courses, une par circuit… En gros, en un quart d’heure c’est bouclé. Pour ne rien arranger la difficulté est ridiculement faible. Harms Way est donc un titre quasi exclusivement multijoueur ! Sauf qu’à moins d’avoir 7 potes sous la main (4 équipes de deux peuvent s’affronter simultanément), vous pouvez toujours vous brosser : le live est désert, je n’ai jamais réussi à réunir plus de trois joueurs lors de mes tentatives…

En conclusion, Harms Way possède un vrai potentiel en multijoueur, malheureusement bridé par son anonymat et le peu de joueurs sur le live. Vu qu’il est gratuit, ça reste une bonne affaire, mais c’est surtout un bon plan pour les chasseur de trophées finalement…

200G en moins de 20 minutes

C’est bientôt Noël et ça tombe bien puisqu’en plus d’être gratuit Harms Way débarque avec des G plein sa hôte ! Sa générosité ne s’arrête pas là, il s’agit des 200G les plus simples à obtenir du marché. L’ensemble des succès sont décrochables en à peine 20 minutes, ce qui fait de ce jeu une perle rare pour les chasseurs de trophées désireux de gonfler leur gamerscore à moindres frais :p

Laisser un commentaire