Rhythm Paradise (DS)

0

Avec une campagne de promotion digne d’un blockbuster hollywoodien, la sortie de la dernière production des Japonais de Tsunkuo n’a pas pu vous échapper. Que se cache donc derrière cet ovni vidéo-ludique, à mi-chemin entre WarioWare et Elite Beat Agents ?

Le jeu se présente sous la forme d’une succession de mini-jeux qui, comme le titre l’indique même aux plus anglophobes d’entre nous, vont mettre notre sens du rythme à dure épreuve. Chaque mission vous envoie dans un univers loufoque et vous offre un challenge différent qu’il faudra relever pour accéder à l’épreuve suivante. Les jeux se déroulent en deux phases : une première partie sert d’introduction à travers un tutorial et un rapide entraînement, puis la mission à proprement parler.

Niveau réalisation, Rhythm Paradise (de son nom original Rhythm Tengoku Gold) fait simple et efficace et assume sa filiation avec le très bon WarioWare : Touched. Les commandes répondent bien, ce qui est l’essentiel pour un rythm game, mais on pourra regretter le faible nombre de mouvements utilisés. Toutefois, la diversité des mini-jeux permet de faire oublier ce défaut et d’éviter la lassitude.

Du côté des graphismes et du son le constat est sensiblement le même. Les développeurs ont parié sur un style simple et délirant. Cette simplicité dans la forme permet une prise en main et un plaisir de jouer immédiats qui sont les deux gros points forts du jeu. La durée de vie est très honorable, même pour les joueurs confirmés, notamment grâce à de nombreux bonus à débloquer. De plus, la difficulté est globalement bien dosée et offre un challenge intéressant pour tous les types de joueurs. Un petit bémol quand même à cause de l’impossibilité de recommencer une épreuve sans repasser par l’écran de sélection des mini-jeux et l’introduction du niveau, ce qui peut se révéler frustrant pour les joueurs impatients.

Rhythm Paradise c’est que pour les enfants (ou pas)

Le dernier-né des rythm games sur DS cherche clairement à conquérir tous les membres de votre petite famille, et en particulier les enfants. Et en effet, la simplicité des contrôles, la diversité, la faible durée des épreuves (environ 30 secondes) et l’ambiance loufoque conviendront parfaitement à nos chères petites têtes blondes. La difficulté de certains niveaux pourrait par contre rebuter les plus jeunes et amener le jeu à prendre la poussière prématurément. Pour éviter cela, je vous conseille de partager une partie avec les cadets (afin de leur débloquer une large palette de mini-jeux) et de comparer vos progrès avec les autres membres de la fratrie (le jeu ayant la bonne idée de proposer trois slots de sauvegarde distincts).

Après un gros succès au Japon et aux États-Unis, Rhythm Paradise a tous les atouts pour se faire une place sous nos latitudes. Il plaira à tous ceux qui ont retourné WarioWare et même aux autres en réussissant à être à la fois plus « grand public » et à offrir un challenge supérieur (qui pourra par exemple servir de palliatif aux accrocs à Elite Beat Agents). Je conseillerais cependant aux plus exigeants d’attendre son passage en gamme budget pour être sûrs de s’y retrouver!

Laisser un commentaire