Ilomilo

0

Ilomilo, un jeu de réflexion très mignon, en test sur Ludomaniaque.

Disponible sur Xbox Live Arcade et Windows Phone 7 depuis plusieurs mois, Ilomilo est un jeu de SouthEnd Interactive (studio ayant travaillé sur le très sympathique FPS XIII il y a quelques années). Bien qu’il ait retenu mon attention au moment de sa sortie sur XBLA, il aura fallu attendre que je sois équipé d’un mobile tournant sous l’OS de Microsoft pour le redécouvrir et lui laisser enfin sa chance.

Dans la quarantaine de niveaux qui composent le jeu, votre but sera de réunir Ilo et Milo, deux petites créatures ressemblant à des poupées de chiffon bariolées. Pour cela, vous devrez venir à bout d’une sorte de labyrinthe 3D parsemé de mécanismes divers. Le level design est composé d’assemblages de cubes formant des structures qui rappellent les œuvres d’Escher. Car dans Ilomilo, votre capacité à vous repérer dans l’espace va être mise à rude épreuve. En effet, certains blocs ont la particularité de vous permettre de changer de face, transformant les murs en plancher et réciproquement.

Que le style graphique enfantin ne vous trompe pas, si les premiers niveaux sont relativement simples, attendez-vous à faire fonctionner votre cervelle par la suite ! Les passages demandant de transmettre des items de l’un à l’autre de vos personnages peuvent s’avérer particulièrement tordus par exemple. Heureusement, pas de chrono ou d’ennemis pour mettre la pression ici, on respire un grand coup et on y retourne !

Ce jeu de réflexion se démarque par sa direction artistique très marquée. Le jeu se déroule en effet dans un univers onirique inspiré par l’enfance. Des dessins d’enfants décorant les niveaux aux personnages de chiffons en passant par la narration délicieusement naïve et l’ambiance sonore, tout le jeu respire la poésie. À l’opposé d’un Viva Piñata ou d’un Little Big Planet, l’enfance est ici évoquée avec une pointe de mélancolie qui transpire des couleurs pastelles, des rythmes désuets et du «scénario». Bien que ce soit secondaire dans ce type de jeu, il est plutôt agréable de voir le soin apporté à l’univers d’Ilomilo.

Techniquement, le jeu rend une copie presque parfaite.
Ce sont les graphismes qui frappent en premier bien entendu. Très marqués visuellement comme je vous l’expliquais au paragraphe précédent, les décors profitent de leur simplicité pour être superbes. Leur style particulier peut déplaire, c’est évident, mais c’est techniquement réussi.
De plus, la jouabilité est très bien adaptée au médium. On switche entre Ilo et Milo avec un bouton, on les dirige avec une croix directionnelle virtuelle (un des avantages des niveaux en assemblages de cubes c’est qu’on n’a pas besoin de se préoccuper des diagonales), et le dernier bouton permet de prendre et déposer les objets. Je ne suis pas un grand fan des pads virtuels en général, mais dans un jeu comme Ilomilo qui ne demande pas de réflexes le résultat est largement satisfaisant. La caméra elle se gère directement directement via l’écran tactile de la manière universelle : pincer pour zoomer, glisser vers un côté pour tourner. La vue prend aussi en compte le gyroscope du téléphone mais j’ai trouvé ça plus gênant qu’autre chose, notamment dans certaines positions comme par exemple avec le téléphone parallèle au sol.

J’ai été agréablement surpris par ce titre assez méconnu, et je vous conseille de jeter un œil à la démo pour au moins découvrir son ambiance hors du commun.

J’ai testé la version WP7 du jeu mais vous pouvez profiter de la version XBLA pour seulement 400 MS Points (environ 5 €) en ce moment 😉

Laisser un commentaire