L’antisélection de Noël : les jeux pour Nintendo DS

0

Suite de l’antisélection de Noël, la seule sélection des jeux à offrir à ceux que vous n’aimez pas, et c’est aujourd’hui au tour de la console la plus vendue dans le monde, la Nintendo DS. Mais pourquoi sont-ils méchants ? Parce que !

Bien évidemment, cette liste n’est ni exhaustive, ni objective ! Et il est peut-être également utile de préciser que j’écris cet article en toute mauvaise foi ! N’hésitez donc pas à piocher d’autres horreurs dans le catalogue sans fond de la DS, qui ne manque pas de daubes !

Color CrossJeu à partager en famille – Color Cross
Prenez un des meilleurs puzzle game de la console (Picross), ajoutez lui une feature permettant d’améliorer encore le concept (la gestion des couleurs), et pourrissez le tout en incluant une jouabilité totalement aux fraises. Tadam, vous obtenez un jeu bien frustrant, spécialement conseillé pour les perfectionnistes et les rageux !

 

Cop The RecruitJeu pour adolescent – C.O.P. : The Recruit
La recette précédente vous a plu ? Ça tombe bien parce que sur ce coup-là Ubisoft l’a appliquée à la lettre. Prenez le meilleur jeu de la console (GTA Chinatown Wars), ajoutez y une amélioration capable sur le papier de faire la différence (des graphismes en « vraie » 3D) et ruinez le résultat avec une réalisation à la ramasse à tous les niveaux. Et vous voilà avec un jeu moche, fade et doté d’un gameplay pénible au possible. Bonus frustration pour nos jeunes amis qui, on le sait bien, auraient bien aimé buter quelques passants pour la route : dans C.O.P. on incarne un gentil, au sens booooring du terme.

MoonJeu pour papa – Moon
Ce FPS futuriste est une exception dans cette sélection, c’est un bon jeu. Allez y, faites les 10 premières minutes de l’aventure et vous verrez ! Vous êtes perplexes ? Vous avez raison ! Ce jeu possède une qualité unique dans ce top, une particularité d’une exquise fourberie : le début de l’aventure est enthousiasmant sur le fond comme sur la forme, et la chute n’en est que plus dure. Car au bout de quelques minutes, la répétitivité de l’action et la monotonie de la réalisation deviennent insupportables et dévoilent la face cachée de la Lune (oh oh). Absolument imparable.

MoonJeu pour enfant – 100 livres classiques
Offrir de mauvais jeux aux enfants est un exercice difficile pour deux raisons. Premièrement, ils ont un seuil de tolérance à la nullité absolument incroyable. Deuxièmement, même si vous réussissez à les décevoir, ces petites bêtes n’ont pas la rancune tenace et ils auront vite fait de tout oublier. Deux solutions s’offrent alors à vous : choisir un jeu qui emmerdera les parents, par exemple un jeu qui se contrôle uniquement en criant des ordres dans le micro de la console, ou construire sur le long terme votre projet maléfique. C’est cette dernière alternative, la plus fourbe, qui nous intéresse ici. 100 livres classiques n’est pas un mauvais jeu, ce n’est PAS un jeu et voilà justement la subtilité. Choisir ce titre c’est comme offrir les tomes P et Q d’une encyclopédie, comme offrir un gilet réfléchissant ou un sous pull ! Devenez le tonton aux cadeaux utiles mais chiants !

lea_passionJeu « girly » – Léa Passion portnawak
La DS est la console préférée des studios sans âme, sans cœur et sans cerveau. Ils y pondent des centaines de titres innommables chaque année, et vu le succès rencontré ils auraient tort de se priver. Le business de la DS est construit pour eux, c’est le marché des tontons-tatas-papis-mammies qui n’y connaissent rien et achètent les jeux qui leurs offrent les clichés les plus moches et les plus éculés, les plus rassurants aussi pour des gens totalement perdus dans les rayons du Microniania du coin. La série des Léa Passion est emblématique de cette tendance. Ici on mise tout sur la quantité et rien sur la qualité, histoire que le consommateur fasse le raccourci « il y en a plein les rayons, ça doit être génial » et c’est comme ça qu’on retrouve Léa Passion slip de bain en fourrure en tête des charts. Vous pouvez choisir n’importe quel titre de la série les yeux fermés, c’est de la bonne grosse merde garantie. Avec Léa vous avez l’assurance de décevoir et en plus vous aurez l’air de vous être planté en beauté mais en toute bonne foi ! Si vous offrez un de ces jeux à une gameuse, double effet kiss cool : elle se sentira carrément insultée, et elle n’aura pas tort.

Vous pouvez également consulter l’antisélection pour Xbox 360 !

Laisser un commentaire