[Série TV] Le Chasseur

4

Peggle

Disponible depuis 2007 sur PC et Ipod, entre autres, Peggle vient de débarquer sur Xbox 360. Mélange entre le casse-briques et le pachinko, Peggle se montre incroyablement addictif, malgré son gameplay simplissime. A consommer sans modération !

Depuis quelques années, les chaînes françaises commencent à prendre des risques en proposant des séries TV enfin ambitieuses. Le Chasseur, diffusé sur France 2, en est le dernier exemple en date. Petit compte rendu après la diffusion des trois premiers épisodes.

Quand on parle séries françaises ambitieuses on pense généralement à Canal+ qui avec ses Engrenages, Braquo ou encore Pigalle, la nuit a réussi dernièrement trois beaux succès, tant en termes de qualité qu’en termes d’audiences, et on oublie parfois que d’autres chaînes donnent elles aussi leur chance aux séries de fiction hexagonales. Et c’est aujourd’hui France 2 qui est sous le feu des projecteurs à l’occasion de la diffusion mercredi soir des trois premiers épisodes de sa nouvelle série : Le Chasseur.

Si en apparence Samuel Delaunay est un respectable avocat parisien, il est en réalité un redoutable tueur à gages dans l’organisation dirigée par sa mère. Il partage sa vie avec Laura et le fils de cette dernière, qui ignorent tout de sa double vie, mais le passé trouble de la jeune femme et les circonstances de leur rencontre ne tardent pas à ressurgir et à mettre leurs vies en danger. Voilà pour le pitch! Mais dites moi, un tueur méticuleux avec une double vie ça ne vous rappelle personne? Un certain Dexter Morgan peut-être? Et bien effectivement on retrouve des points communs entre les deux, ou plutôt la série française fait des clins d’œil à sa grande sœur américaine, et le choix du thème musical en est un exemple frappant. Pas d’inquiétudes toutefois, si l’équipe du Chasseur s’est inspirée de Dexter on est loin du plagiat. Et puis il y a pire comme modèle!

Par contre, coupons court au suspens, l’élève ne dépasse pas le maître. J’avoue même que si la série n’était pas programmé en 6 x 52 minutes je me serais sûrement arrêté après un ou deux épisodes. Le scénario m’a paru un peu confus, voire maladroit, mais j’ai été assez intéressé pour avoir envie de savoir le dénouement en regardant les trois derniers épisodes mercredi prochain. Du côté du casting pas de gros problèmes, même si les acteurs ne sont pas vraiment mis en valeur par un texte parfois stéréotypé. En bref, c’est « pas mal » mais il manque ce petit quelque chose qui fait la différence. C’est donc une petite déception pour moi vu le potentiel de la série. C’est d’autant plus rageant qu’il manque juste un peu de folie et de caractère pour faire monter la sauce. J’espère que la deuxième soirée du Chasseur, mercredi prochain à partir de 20h35, sera un peu plus excitante sous peine d’en faire un programme aussitôt vu aussitôt oublié! Merci quand même à France 2 de tenter des paris audacieux, et rien que pour ça je serai au rendez-vous mercredi.

Pour ceux qui veulent se faire une idée, le site officiel est bien fait, avec notamment plusieurs bandes annonces (dont certaines spoil à mort, et d’autres décrédibilisent totalement la série,…) : c’est ici.

PS : Visiblement je ne suis pas le seul à avoir été déçu vu le relatif échec de la série en termes d’audiences!

4 COMMENTAIRES

  1. Bilan de la deuxième moitié du Chasseur : très mitigé, j’ai vraiment eu du mal avec l’accumulation de retournements de situation (A piège B, qui pense piéger A, mais C piège A pour le compte de D alors que C est en fait en train de piéger D et en profite pour piéger E pour faire pression sur A, etc). La fin nous gratifie d’un cliffhanger pourrav et d’un « à suivre » du plus bel effet (ou pas), le pire est donc peut-être devant nous :fear:

  2. Pour l’histoire du désordre dans la diffusion d’une série, j’ai vu (ou lu, je ne sais plus) un excellent article là-dessus qui expliquait le pourquoi du comment.

    En gros, le premier épisode d’une soirée est celui qui entraîne forcément les deux autres au niveau du scénario. Ce n’est donc pas la cohérence qui prime, mais le punch de celui-ci. Il faut aussi que cet épisode soit « grand public », donc on évitera les sujets trop violents ou ardus, pour les foutre en seconde, voire troisième partie de soirée.

    Enfin, ils se permettent de facéties sur les séries dont la mythologie ne repose pas forcément sur chaque épisode (Les Experts, Bones, etc), laissant les autres comme Lost suivre leur déroulement original.

  3. Concernant le mode de diffusion, faut rajouter les épisodes passés dans le désordre à la liste des griefs (pas dans le cas du Chasseur, en général).

  4. Le problème avec les séries de France 2, c’est qu’elles sont diffusées sur France 2. Et par conséquent, la qualité de ces dernières sont amoindries par la cohérence de la grille de programmes. On sent à la fois l’envie d’innover (Clara Sheller reste à mes yeux le meilleur exemple) mais sans bousculer le public familial de la chaîne.

    Maintenant, j’aimerais bien que les chaînes arrêtent de nous diffuser les séries par vague de trois épisodes : on décroche forcément à un moment, avec u risque d’indigestion manifeste.

Laisser un commentaire