Le PlayStation Phone bientôt une réalité ?

3

Réclamé à corps et à cris par des hordes de fans déchainés déçus de la PSP et de sa petite sœur la PSP Go, le Playstation Phone devrait bientôt devenir réalité.

Cette info, révélée hier soir par le site spécialisé Engadget, fait état du développement par Sony Ericsson d’un smartphone tournant sous Android Gingerbread (la 3è version de l’OS de Google, prévue pour octobre prochain) qui aurait la particularité d’être doté d’un pad coulissant à la manière de la PSP Go.

La N-Gage du XXIè siècle

L’idée de fusionner un téléphone portable et une console portable n’est pas inédite, elle a déjà été testée par Nokia dans les années 90 et s’est soldée par un bide retentissant. Seulement aujourd’hui le contexte est différent et le pari de Sony pourrait se révéler gagnant. En effet, le jeu nomade s’épanouit de plus en plus sur nos téléphones (au détriment des consoles?), notamment grâce au succès de l’iPhone, et le marché à la croisée des deux mondes est tout simplement gigantesque.
De plus, les téléphones sont devenus de véritables machines de guerre, capables de tout faire et de le faire (presque) aussi bien que les appareils spécialisés. La tendance générale est à la transformation du téléphone portable en couteau suisse du troisième millénaire, la convergence avec les consoles de jeu semble alors aussi logique qu’inéluctable.

Les jeux sont faits, rien ne va plus

Si cette info se confirme, elle annonce une année 2011 passionnante qui verra s’affronter trois choix stratégiques, trois conceptions du jeu nomade :

  • le jeu sur smartphone « classique », dopé notamment par la montée en puissance du jeu sous Android,
  • le gaming phone, hybride entre les autres deux concepts,
  • Ia console portable traditionnelle, misant sur la spécificité de son média, représentée par la 3DS de Nintendo.

Si l’annonce de ce projet me réjouit en tant que joueur, elle m’inquiète en tant que fan de la firme du plombier moustachu. Big N serait-il en train de louper le bon wagon ?

Soyons clairs, les qualités de la 3DS ne sont pas remises en cause, c’est le concept même de console portable qui pourrait bien devenir obsolète. Car si le jeu sur smartphone grignote de plus en plus de parts de marché, l’arrivée d’un PSPhone pourrait donner le coup de grâce au marché classique du jeu nomade en attirant les gamers du côté obscur de la force.
« Viens vers moi, passe le pont de part en part, Rejoinds ma demeure dans la lune noire » ça ferait une bonne accroche pour la campagne de pub du produit, non ? Cynique, mordant et avec un gros potentiel évocateur, Monsieur Sony j’attends votre chèque !

Trêve de gallégeades, ce que je voulais dire c’est que l’appareil développée par Sony Ericsson semble mieux équipé pour convertir les consoleux que pour attirer les « casuals » vers le jeu vidéo tel que nous, vieux cons, l’entendons. Par exemple, la présence de contrôles physiques (croix, stick, boutons) se justifie au moins autant par la volonté de séduire les joueurs ayant connu ça toute leur vie que par l’amélioration du gameplay. Cet argument me concerne particulièrement car c’est la raison qui m’a fait délaisser la Wii et acheter une Xbox 360. En outre, le lancement d’un tel produit sera soutenu par la présence de grosses licences, attirant les joueurs les appréciant déjà sur consoles. Ces joueurs renforceront à leur tour le pool de consommateurs de jeux pour smartphones, qui concentreront d’avantage l’intérêt des développeurs, d’où une offre plus abondante et de meilleure qualité, donc de nouveaux joueurs et ainsi de suite.

Un pari gagné d’avance ?

Le succès d’un PSPhone est malgré tout loin d’être garanti. En effet, il faudra réussir un tour de force pour allier un bon téléphone à une bonne console de jeu alors qu’a priori le cahier des charges est assez différent pour ces deux produits. On peut soulever quelques points critiques, en vrac :

  • l’autonomie : les smartphones actuels ne tiennent guère plus d’une journée en utilisation normale, il va falloir améliorer tout ça si on veut en plus permettre une utilisation ludique optimale,
  • le modèle économique : les joueurs habitués aux jeux à moins de 5€ vont-ils accepter d’investir d’avantage pour des jeux « classiques » ou se dirige-t-on vers la fin de ces derniers ?
  • la concurrence au niveau smartphone : les clients potentiels auront du mal à se contenter d’un téléphone moyen quand on voit l’importance que cet appareil a actuellement,
  • la concurrence au niveau console : Nintendo a sans aucun doute évalué cette option au moment de concevoir la 3DS (et même avant), et ils ont sans aucun doute des arguments à faire valoir.

« Demain c’est loin » versus « Demain c’est trop tard »

Que les puristes m’excusent, mais oui je me permet de mettre en vis à vis IAM ET MC Circulaire pour la bonne cause (la mienne quoi). Tout ceci pour dire qu’ll reste la possibilité que tout ceci soit un fake, ou au moins une exagération ou une mauvaise interprétation, mais que l’important n’est pas là. Je pense ne pas tromper en disant que tôt ou tard la convergence s’effectuera et que c’est cette évolution l’important. Comment jouerons-nous dans 5 ou 10 ans et à quoi ressemblerons nos jeux ? Faut-il anticiper cette transformation ou bien attendre la générations suivante de machines ? Le débat est ouvert 😉

MàJ 27/11/10 : Engadget pense avoir mis la main sur un prototype, et ça fait pas rêver !

3 COMMENTAIRES

  1. @Steph : Pour moi la convergence n’est pas atteinte car l’iPhone ne remplacera jamais une console portable (pour l’utilisation que j’en ai), ni en termes d’ergonomie, ni en termes d’autonomie.

    J’y avais pas pensé mais c’est clair que l’appel au milieu de la partie ça promet de grand moment de rage^^

  2. Bonjour,

    Je me permets de vous contacter par vos commentaires car mon équipe et moi-même avons eu l’occasion de visiter votre blog, que nous trouvons très intéressant et dynamique.

    *****

    [Commentaire modéré]
    Désolé, nous n’aimons pas la pub sauvage par ici…

  3. Intéressante analyse Djou! J’aimerais juste ton avis sur 2 petites choses :

    1 – Tu ne crois pas que la convergence dont tu parle, c’est déjà fait avec l’iPhone ? Tout ce que tu annonce, tout ce dont tu parles, c’est déjà là avec l’iPhone, et j’ai l’impression que sony a un train de retard.

    2 – Un des gros soucis tout de même de ce genre d’appareils, c’est d’être dérangé en pleine partie par un appel téléphonique. Un jeu d’action, passage délicat, zou tou s’arrête car le téléphone sonne. Pire, un MMO, et pouf vous lâchez tout le monde car votre mamie veux vous dire bonjour.

Laisser un commentaire