Le Sire se met à l’heure européenne

0

L’identification des équidés en France (démarche SIRE, Système d’Information Relatif aux Équidés) a été modifiée depuis le début de l’année 2013. En effet, deux décrets sont paru en France en septembre et novembre 2012. Un premier concerne l’identification des équidés compétiteurs (inscription sur les listes chevaux de sport ou club), le second concerne essentiellement les races étrangères.Haras du Pin - Claire FeltesseJe vais essayer d’éclairer un peu la première des réformes qui semble toucher beaucoup de chevaux. La deuxième est plus spécifique, je vous laisse donc consulter le site internet des Haras-Nationaux qui explique très bien comment procéder.

Certifié conforme !

Désormais la « certification d’identité » remplace la « validation d’identité ». Qu’est-ce que cela change au juste ? La modification est « subtile » et permet un assouplissement de la démarche. J’avoue avoir eu un peu de mal à comprendre… En résumé, avant pour inscrire un cheval ou un poney sur la liste des chevaux de sports ou sur la liste club il fallait faire « valider » le carnet de votre monture. Pour cela, une personne habilitée des Haras faisait le déplacement, complétait et vérifiait le carnet en y apportant des modifications éventuelles (robe qui a changée, marque blanche apparue après édition du livret, épis…). Depuis le début de l’année 2013, la « certification », par un identificateur habilité (agent de l’IFCE ou vétérinaire inscrit au tableau de l’ordre par exemple), consiste à seulement vérifier que le cheval ou le poney correspond à ce qui est inscrit sur le carnet et dans la puce d’identification (qui est obligatoire…). Ne sont concernés par cette nouvelle mesure que les chevaux et poney n’étant pas déjà inscrits sur les listes sports ou club et qui sont destinés à faire des compétitions officielles.

Des cas particuliers…

La validation, avec signalement descriptif et graphique, reste obligatoire pour la participation en course, la reproduction pour les étalons de sang et juments Trotteur Français, Pur-Sang, AQPS et Connemara ; et l’exportation pour les Pur-Sang, AQPS, Trotteur Français et Arabe.

Pour plus d’informations : le site des Haras-Nationaux.

Laisser un commentaire