Le syndrome de la feuille blanche

0

Moi qui pensais naïvement que le pire ennemi d’un blogueur était le manque de temps. Erreur monumentale ! Car à tout moment peut apparaître un mal bien plus profond : le syndrome de la feuille blanche !

Blanc… La feuille et le stylo ont été remplacés par un écran et un clavier, mais le syndrome a survécu. Le syndrome qui fait cauchemarder les écoliers, les étudiants, les écrivains, les journalistes, de génération en génération.

Vierge… Ce ne sont pas les sujets qui manquent pourtant, ni la motivation. Mais rien n’y fait, la liaison cerveau-main n’arrive pas à se synchroniser de manière satisfaisante, et le résultat reste identique : l’absence et la douleur.

Immaculée… Vient alors le renoncement fatidique, l’aveu de faiblesse, la défaite. Vaincu, il ne nous reste plus qu’à prononcer la phrase finale : « allez, on verra demain ».

« Messieurs les éditeurs, j’ai honte… »

Vous l’aurez compris, je suis actuellement victime du syndrome de la feuille blanche. Malgré la profonde envie de faire vivre ce site (et faire revivre filaire.fr, mais j’en reparlerais), malgré le nombre incalculable de sujets à traiter qui me trottent dans la tête, malgré le nombre indécent de tests en retard à publier (messieurs les éditeurs, j’ai honte…), rien n’y fait, je n’y arrive pas.

Si l’on ajoute à ça l’arrivée imminente de mes vacances annuelles, ca sent le pâté quant à ma participation à l’activité éditoriale du site. Il est donc urgent de reprendre du poil de la bête, d’attraper le taureau par les cornes, et de se remettre à publier quelque chose. Même si ce quelque chose ne parle à aucun moment de jeu vidéo. L’un des nombreux avantages du blog n’est-il pas de pouvoir s’affranchir de coûteuses séances de psy ?

« Le futur article synchro pour la sortie de Duke Nukem ? »

Plus sérieusement, ce déballage complètement impudique me permettra au moins une chose : prendre date avec vous et annoncer un peu mes futures contributions. Si c’est pas du spoil malin ca !

A venir donc, à une date bien évidemment complètement inconnue, un peu à l’image de la date de sortie de Gran Turismo 5, des tests de God of War 3 et de Fat Princess : Fistful of Cake (minimum), une critique sur les premières heures de Final Fantasy XIII, un récit de mes tous premiers raids (après plus de 5 ans, il était temps) sur World of Warcraft, ou encore un article sur le jeu sur iPhone. Allez, ca vaut le coup d’attendre non ?

Laisser un commentaire