L’éco prêt à taux 0 (ECO-PTZ) : une belle plantade !

0

Lors de la rénovation d’une maison on peut souscrire à un prêt immobilier « classique ». Il existe également des prêts très avantageux qui permettent d’emprunter de l’argent à 0% (Prêt à taux zéro) en cas de rénovation énergétique. Nous pensions obtenir facilement cet éco-PTZ vu que notre projet de rénovation était conséquent… Mais c’était sans compter la date à laquelle celui-ci doit être déposé…

La vie n’est pas un long fleuve tranquille et il faut être à l’affût de tout, tout le temps. Les banques ou les promoteurs ne connaissent parfois pas toutes les conditions d’obtentions des prêts (c’est un comble et pourtant ça nous est arrivé). Pour éviter qu’il ne vous arrive la même chose, prenez les devants et lisez bien ce qui suit !

L’éco-PTZ : qui peut l’obtenir ?

L’éco-prêt à taux zéro n’est vraiment pas très restrictif et énormément de personnes peuvent y avoir droit. Pas de seuil de ressources, du coup que vous gagniez beaucoup ou peu d’argent n’est pas important.

Le tout est de respecter les conditions suivantes :

  • vous devez être propriétaire occupant ou bailleur de votre logement;
  • votre logement doit être construit avant le 1er janvier 1990;
  • vous l’utilisez en tant que résidence principale.

Vos travaux doivent concerner :

  • soit des travaux répondant à 2 des 6 actions du bouquet de travaux suivant :
    • isolation performante de la toiture,
    • isolation performante des murs donnant sur l’extérieur,
    • isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur,
    • installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire,
    • installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables,
    • installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.
  • soit des travaux de réhabilitation de votre système d’assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d’énergie.
  • soit des travaux permettant d’atteindre une performance énergétique globale minimale de votre logement déterminé par une étude thermique réalisée par un bureau d’étude thermique.
    Ce seuil est de 150 kWh/m²/an si la consommation d’énergie du logement avant les travaux est supérieure ou égale à 180 kWh/m²/an (80 kWh/m²/an si la consommation est inférieure à 180 kWh/m²/an). Vous êtes concernés par cette mesure uniquement si votre logement a été construit après le 1er janvier 1948.
    L’étude thermique ne doit pas être confondue avec le diagnostic de performance énergétique (DPE) qui est moins complet.

Combien peut-on emprunter, et sur combien de temps ?

L’éco-PTZ permet d’emprunter au maximum 30 000 euros, ce qui fait une belle somme ! Depuis le 1er janvier 2016 si vous voulez rajouter après coup une autre rénovation (et donc redemander un eco-PTZ) vous le pouvez (dans la limite de 30 000 euros sur la somme des 2 prêts). Les durées maximales de remboursement sont de 15 ans, en cas de gros travaux.

Pourquoi vous parlez de plantade ?

Notre projet comme je vous le disais, était parfait. Notre maison est des années 80, sans isolation des murs, sans bonne isolation du toit, avec des « grille pain » en guise de radiateurs… Bref la vraie candidate à la rénovation.

Mais l’erreur que nous avons faite est de trop laisser traîner le remplissage des papiers. Nous savions qu’il fallait donner des devis et factures d’entreprises agréées pour bénéficier du prêt mais nous n’avions pas fait attention à la date à laquelle il fallait donner les papiers à la banque ! Et il fallait que les devis soient donnés AVANT le début des travaux !!! Du coup nous passons à coté de quelques milliers d’euros  à cause de notre passivité…

Donc, un conseil si vous souhaitez profiter de cet avantageux prêt, faites les papiers dès que vous avez les devis et donnez les à la banque sans trainer !

Plus d’informations : Le site service-public.fr d’où sont extraites les informations de mon article.

Laisser un commentaire