Ma fille, les poneys et moi (2)

Ma fille, les poneys et moi (2)

0 11

Depuis septembre, nous habitons Libourne. Florence a donc quitté momentanément son club en Corse pour monter dans notre nouvelle ville.
Le choix s’est porté assez facilement sur le centre équestre le plus proche de là où nous habitons : le poney club de Lisle.
C’est un club assez sympa, dont l’encadrement est de très bonne qualité (en tout cas sur que l’on a pu voir jusqu’à présent), où les poneys sont en état !Les conditions essentielles au choix du centre équestre que je vous donnais l’année dernière dans l’article « Bientôt la rentrée » étaient réunies donc nous nous sommes lancés dans l’aventure.

Le premier « cours » était une véritable catastrophe. J’avoue avoir été complètement desepérée à la fin de l’heure en me disant que ma fille ne devait vraiment pas aimer monter pour pleurer autant sur un poney. A la moindre difficulté elle tombait en sanglot. En même temps, la fatigue de la première semaine en CP, le déménagement et les nouveaux poneys (qui rentraient eux aussi de vacances) n’ont pas du aider à lui rendre la vie simple.

Suite à ce cours une avons eu une discussion où, mon mari et moi avons essayé de comprendre ce qui n’allait pas. Nous n’avons pas eu de réponse claire mais Florence, contre toute attente (pour moi), veux continuer à monter…
La discussion a beaucoup tourné sur le fait qu’elle n’avait pas assez écouté le moniteur et que lorsque le poney ne veux pas tourner par exemple il faut écouter les consignes (bien écarter sa main dans la direction où l’on souhaite aller) pour arriver à diriger son poney.

Le cours suivant, Florence a une attitude complètement différente, 2 semaines se sont écoulées et elle est d’attaque pour écouter ! Elle est super attentive et n’hésite pas à prendre des initiatives. Son poney semble aussi plus simple à diriger mais je pense vraiment qu’elle était décidée ce jour là. Elle tente même le galop et réussit avec un grand sourire !
Bon, j’avoue que nous y sommes allés fort… Nous lui avons fait un chantage qu’elle ne pouvait refuser… Si elle n’essayait pas de galoper elle n’aurait pas le droit d’aller dans la piscine de nos amis… Et ça a marché, mieux que l’on aurait imaginé !

Hier, le troisième cours de Florence a été la consécration (et je n’ai même pas pris mon appareil photo) !
Elle était motivée, contente, elle avait une envie folle de galoper ! Bref, un bonheur pour nous de la voir s’épanouir comme ça.
Elle a bien failli verser une petite larme lorsque son poney a suivi son copain (alors que le moniteur leur avait demandé de galoper un par un) mais elle s’est vite reprise. Elle a fait un tour complet de galop et a même fait un exercice au trot (tasses à changer de piquet).

Je crois que notre petite Flo grandit vitesse grand V ces temps ci et qu’elle commence à prendre de l’assurance. Si ça pouvait durer…

Articles similaires

0 9

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire