Marathon de la cuisine [2]

La cuisine qui nous fait clairement craquer suite à nos deux premiers rendez-vous est une cuisine en trois « I » ! Ne cherchez pas, ça n’existe pas… En fait on voit souvent des « U », en deux « I » ou des « L » mais jamais une implantation en 3 « I ».

Schématiquement il y a :

  • Un I pour le lavage
  • Un I pour la plaque de cuisson et le repas
  • Un I pour les fours et le froid

Les 3 zones sont parallèles entre elles et l’îlot est vraiment indépendant. On navigue autour de lui. Cette implantation a été dictée par l’agencement de la pièce et l’envie d’avoir une cuisine « sobre » et « épurée ».

La vue sur le Gozzi a elle aussi dictée l’implantation. Nous ne voulions pas cacher la vue (ça aurait été plus simple à aménager mais nous n’aimons pas ce qui est simple!).

Les autres cuisines nous plaisent aussi, les cuisinistes ayant redoublé d’imagination pour créer des meubles de séparation entre cuisine et salle à manger. Mais le coup de cœur n’y est pas. Niveau prix c’est bizarrement équivalent alors que les 3 cuisines ne sont pas du tout dans les mêmes gammes. Cependant nous avons compris assez vite pourquoi. Si deux cuisinistes attendaient le dernier moment pour nous faire la remise (une plus importante que l’autre) le troisième a essayé de nous « berner » et ça ne l’a pas fait du tout. Nous avons vraiment eu l’impression d’être pris pour des andouilles. Ils avaient tout simplement prévu des matériaux de gamme moindre a un prix élevé du coup pour nous faire au dernier moment un « finalement on vous met la super qualité au même prix » ! Et s’il y a quelque chose que l’on aime pas, c’est ça…

Au bout des second rendez-vous, nous avons deux cuisines de genres différents qui s’affrontent. Finalement nous avons opté pour la cuisine en 3 « I » : originale, de qualité et où le cuisiniste nous avait fait la meilleure impression (parce que mine de rien ça compte énormément!).

Nous aurons donc une cuisine de la marque PERENE !