Marathon de la cuisine [3]

Lors de nos nombreuses heures passées à discuter avec les cuisinistes, nous avons affiné notre façon de voir notre cuisine. Les idées de départ ont peu a peu été modifiées voire oubliées pour certaines. Exemple, je voulais absolument un réfrigérateur et un congélateur séparés. Au final nous aurons un combiné. Pourquoi ce changement ? Qu’est-ce qui peut nous faire changer d’avis ? Quelles sont les « révolutions » dans notre cuisine ?

Je vais essayer de détailler, poste par poste, ce qui est dans notre cuisine et pourquoi nous avons choisi cela…

Réfrigérateur et congélateur combinés
Nous voulions un réfrigérateur et un congélateur qui puissent être intégrables pour rendre le plus sobre possible la cuisine. Ça écartait d’emblée les réfrigérateurs américains ou réfrigérateurs en pose libre. Par contre j’imaginais plutôt 2 éléments séparés plutôt qu’un combiné. Au final, cette solution était plus chère (quasiment le double de prix) et surtout était-ce vraiment nécessaire? Nous sommes 3 à la maison, nous n’invitons pas tous les jours des gens à venir manger et nous allons avoir un cellier juste derrière la cuisine dans lequel on pourra mettre aisément un gros congélateur et même un réfrigérateur d’appoint si besoin.

Plan de travail en quartz
J’adore le bois, mais il faut avouer que c’est compliqué à entretenir (nous avions un beau plan de travail en chêne massif dans notre ancienne maison). Pour cette nouvelle cuisine où je compte bien cuisiner souvent il me fallait un plan de travail robuste. Nous avons flashé sur le quartz blanc avec des sortes de petites paillettes brillantes à l’intérieur. Il est très beau et facile à entretenir ! La touche de bois dans la cuisine sera présente avec la table pour les repas et la crédence en stratifié imitation bois qui est facile d’entretien.

Un four vapeur et un four « normal »
Gros cadeau ici… Tout est parti du prix du four à micro-onde intégrable. Je trouve ça excessivement cher pour un appareil qui ne sert quasiment jamais dans ma façon de cuisiner. Du coup on se dit que plutôt mettre un four et un four micro onde on pourrait mettre un four vapeur. En effet, ces fours sont justes incroyables. J’en entend parler depuis longtemps et j’avoue que c’est la cerise sur le gâteau de la cuisine (même si des cerises finalement il y en a beaucoup!). Un four vapeur c’est bien et à la fois c’est un peu petit pour des gros plats (ce que j’ai tendance à faire pour préparer des repas à l’avance). Du coup nous ajoutons à ce magnifique four vapeur un second four « standard ».

Évier « un bac »
Là encore je n’étais pas super fan du « un bac », plutôt habituée aux « 2 bacs »… Mais esthétiquement c’est très beau et un gros bac sera tout autant efficace que deux, voir moins encombré régulièrement peut être. 😉

Plaque de cuisson sur l’îlot et hotte de plafond
Je n’étais pas du tout convaincu par cette disposition… J’imaginais avoir les éclaboussures partout, une hotte au plafond pas très esthétique et peu performante… J’ai changé d’avis car, à bien y réfléchir, ce sont des arguments fondés sur des « on dits ». Les hottes de plafond sont devenues très performantes et jolies ! Et même si la performance est moindre qu’une hotte murale c’est quand même très classe!
Nous allons faire réaliser un faux plafond au dessus de l’îlot pour 1/ le coté esthétique et 2/ pour être sur que la hotte s’intègre parfaitement au plafond. Ce que je me dis aussi c’est que les cuissons particulièrement « salissantes » (qui ne se font pas tous les jours) je vais pouvoir les faire dans « mon atelier » ! Oui je compte bien avoir ma cuisine de secours un jour.

Des petits trucs en plus
Nous avons mis des petites bibliothèques dans l’îlot, afin de mettre les livres de cuisine que j’utilise le plus (pas tous parce qu’il n’y aurait pas la place!). Nous mettons aussi une prise escamotable dans le plan de travail. C’est vraiment extra ! Nous avons aussi un meuble sous la fenêtre, assez étroit pour habiller le mur.