Nintendo 3DS : Le verdict

2

Voilà, la 3DS a rejoint depuis plusieurs jours la grande famille des consoles présentes à la maison. L’excitation de la nouveauté passée, il est temps de faire un premier bilan sur la console, ses capacités, et sa faculté à se faire une place sur le marché bien fourni des consoles de jeu, ou plus modestement sa faculté à se faire une place dans les habitudes de jeu de la famille. Verdict ?

Le sortie d’une nouvelle console Nintendo est forcément un évènement. Il faut dire que depuis quelques années, la firme japonaise a repris le rang de numéro un du jeu vidéo en révolutionnant notre manière de jouer. Rappelez-vous la Nintendo DS, raillée lors de sa sortie à cause de sa faible puissance, qui a popularisé le jeu « tactile » et connu un succès inimaginable. Rappelez-vous la Wii, moquée pour l’absence de haute-définition et sa drôle de télécommande, qui a pourtant réconcilié les familles autour du jeu vidéo, permettant aux petits-enfants de partager des moments vidéo-ludiques avec leurs grands-parents tout en donnant ses lettres de noblesses au « casual gaming » (ou « jeu occasionnel »).

3D : la claque visuelle !

La dernière-née se nomme donc 3DS. Comme son nom l’indique, la petite sœur de la DS apporte comme principale nouveauté la présence de la 3D, sans lunettes. Ne tournons pas autour du pot pendant des heures, cette 3D est l’argument n°1 de la console, celui sur lequel Nintendo base ses publicités, celui qui fait fantasmer les joueurs depuis plusieurs mois. Alors, est-ce que le résultat est à la hauteur des promesses ?

Je suis désolé de vous décevoir, mais je répondrais oui et non. Oui, car l’effet 3D est saisissant ! Les spots TV ne sont pas trompeurs, le premier contact avec l’effet 3D de la console vous arrachera un « waouh » admiratif. Les effets de profondeur sont saisissants, et la 3D apporte aux jeux qui l’exploitent correctement un plus indéniable.

En revanche, la 3D amène avec elle son lot de déceptions. Tout d’abord, certaines personnes non « sensibles » à la 3D ne la percevront pas correctement et d’autres peuvent ressentir une fatigue visuelle bien plus importante qu’avec un affichage 2D classique.

Mais le plus gênant est ailleurs. Lors de mon test, je suis arrivé au constat suivant (bien sur, cela peut changer en fonction des capacités oculaires de chacun). Pour apprécier correctement l’affichage 3D, il me faut me placer bien en face de l’écran, à une distance précise, et laisser mes yeux faire la « mise au point ». En position « immobile », tout est parfait. Mais dès que je bouge un petit peu trop la tête, ou la console, je « perds » la mise au point, dès que je regarde l’écran du bas de la console (qui lui n’affiche que de la 2D) et que je repasse sur l’écran du haut, je perds la mise au point… Au final : un inconfort flagrant me donnant envie de désactiver la 3D.

A noter tout de même pour nuancer mon propos que ces soucis sont variables d’un jeu à un autre. Pilotwings Resort est à la limite de me donner des migraines tandis que Street Fighter IV se laisse apprécier en 3D sans soucis. J’aurais donc un simple conseil : essayez avant d’acheter, afin d’être sur que vos yeux « tolèrent » facilement l’affichage 3D.

Une console au potentiel prometteur

Bien évidemment, si l’affichage 3D reste l’argument vendeur de cette nouvelle console, il n’est pas la seule nouveauté. Ainsi, la 3DS est bien plus « puissante » que sa sœur ainée et ça saute aux yeux ! Sans entrer dans les détails techniques, l’écran est de bien meilleure résolution, les graphismes sont bien plus détaillés, le tout est parfaitement fluide sans aucun ralentissement… Il restera aux développeurs de jeux d’exploiter correctement la puissance de la 3DS mais le potentiel est là, indéniablement.
Parmi les autres nouveautés, on peut citer l’excellentissime nouveau stick directionnel, remplaçant avantageusement la rigide croix de direction (néanmoins toujours présente sur la console) et permettant des déplacements bien plus doux et précis. A noter également l’apparition de capteurs de mouvements (accéléromètre, gyroscope), à la manière des iPod et autres iPhones.
Enfin, la console est fournie avec un tas d’applications intégrées très bien réalisées et permettant de s’amuser un bon moment avec la console sans même posséder le moindre jeu. On retrouve des minis-jeux de réalité augmentée, de quoi prendre des photos en 3D, une application de création et de gestion de Mii (comme sur la Nintendo Wii), un petit studio son…

La console est « rétro-compatible », ce qui signifie que vous pourrez insérer des titres DS et y jouer sur la 3DS. Attention toutefois, cela n’est pas forcément très « confortable ». En effet, l’écran supérieur de la 3DS possède une résolution plus élevée que celui de la DS. Du coup, les jeux DS apparaissent légèrement « flou » sur un écran de 3DS, ce qui aura le don d’agacer les joueurs pointilleux. Il est donc possible de jouer à un jeu DS en affichant sa résolution d’origine, mais cela vous obligera à jouer avec de grandes bandes noires sur les cotés.

Vendue dans les alentours de 250 euros (même si on la trouve très facilement à 220 euros sans trop chercher), la Nintendo 3DS est accompagnée d’un stylet, d’une carte SD de 2 Go, 6 cartes de réalité augmentée, d’un chargeur et d’une « base de charge » permettant de recharger sa console simplement en la posant.
Contrairement aux dernières versions de la DS, la 3DS fait un petit peu « plastique » et semble clairement bien plus fragile que ses ainées. Les réglages du son ou de la 3D se font à l’aide de petites réglettes ultra sensibles, et l’ensemble n’inspire pas vraiment confiance quant à sa robustesse.
Plus puissante qu’une DS, la 3DS est donc bien plus gourmande en énergie et l’autonomie s’en ressent. Là où une DS pouvait assurer sans broncher pendant 7 à 8h, la 3DS demandera grâce entre 2 et 4h, en fonction du jeu utilisé et de vos réglages (3D activée ou non, Wifi activé ou non, intensité de la luminosité…). C’est très très peu pour une console portable.

Faut-il craquer ?

Reste la question cruciale : faut-il craquer pour la 3DS ? Il n’y a bien évidemment aucune vérité absolue et donc aucune réponse définitive à cette question. La 3DS en a clairement dans le ventre, mais souffre encore d’un manque de jeux susceptibles de justifier l’achat. De plus, son autonomie un peu faible la catalogue plus comme une « console portable de salon » que comme une véritable console nomade. Mais de par son énorme potentiel et au vu des titres annoncés prochainement, la 3DS reste un investissement sur, mais peut être pas un achat immédiat indispensable.
Et surtout n’oubliez pas avant tout achat de vérifier que vous percevez correctement la 3D (les bornes de test sont nombreuses, dans les magasins spécialisés et dans les grandes surfaces).

L’avis féminin de Babs

L’affichage 3D, c’est vraiment quelque chose ! Étonnant dès les premières secondes d’utilisation, le rendu 3D en est même complètement déroutant, principalement avec des jeux jouant énormément sur l’effet de profondeur (PilotWing Resort par exemple). Mais les sessions de jeu deviennent clairement plus fatigantes, et moi qui avais déjà du mal à jouer longtemps, c’est encore pire avec cette nouvelle console. De plus, j’ai tendance à énormément bouger les mains (et donc la console) lorsque je joue, et cela me fait perdre régulièrement l’effet 3D et me fatigue encore plus vite. D’ailleurs en tant que maman, je conseille vraiment aux parents de désactiver l’option 3D pour les plus jeunes (c’est possible via une option de contrôle parental de la console).

Pour le reste, la console fait vraiment très « plastique » et fragile comparé à la Dsi par exemple. Pour tout dire, elle fait vraiment jouet. Et malgré quelques bons jeux, il manque quand même cruellement un bon Mario ou un bon Zelda. Personnellement, je conseillerais donc d’attendre un petit peu avant de craquer, que plus de jeux soient disponibles.

Test réalisé à partir d’une console 3DS fournie par Nintendo.

[tabs slidertype= »images » auto= »yes »] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_2.jpg[/imagetab] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_3.jpg[/imagetab] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_4.jpg[/imagetab] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_5.jpg[/imagetab] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_6.jpg[/imagetab] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_7.jpg[/imagetab] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_8.jpg[/imagetab] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_9.jpg[/imagetab] [imagetab width= »592″ height= »440″]/wp-content/uploads/2011/04/3DS_10.jpg[/imagetab] [/tabs]

2 COMMENTAIRES

    • Tu m’étonnes. Ce titre va à mon avis clairement booster les ventes de la console, car on tiendra à mon avis LE jeu indispensable de l’été!

Laisser un commentaire