[Série TV] No Heroics

3

bebe academy

Les bébés font-il passer des messages religieux ? La chaine américaine WTNH a en effet accusé Crave, éditeur du jeu « Bébé Academy » sur Nintendo DS, de faire passer un message à la gloire de l’islam. Selon la chaine, on peut entendre un bébé prononcer la phrase « Islam is the light ! »

Entre deux saisons de Plus Belle La Vie, il m’arrive de jeter un œil sur d’autres séries qui, inutile de le préciser, me paraissent bien fades à côté des joyeuses tribulations de nos braves Marseillais à l’accent parisien. J’ai notamment visionné No Heroics, une série anglaise qui parle de super héros pas comme les autres.

No Heroics est une série humoristique de seulement six épisodes d’une grosse vingtaine de minutes chacun, diffusée sur la chaîne britannique ITV2 entre septembre et octobre 2008 et encore inédite en France. On y suit le quotidien de quatre super héros ordinaires (sic) dans une Angleterre contemporaine et identique à celle que l’on connait, à une légère différence près : les super héros y vivent au grand jour, intégrés au reste de la société.

La fine équipe est composée de :

  • Alex, aka The Hotness, contrôle la chaleur. Il rêve de devenir le plus célèbre et le plus populaire des super héros mais il est loin du compte.
  • Sarah, aka Electroclash, commande aux machines. Complètement cynique, elle a un caractère bien trempé est à l’opposé de l’image classique du super héros.
  • Don, aka Timebomb, a la capacité de voir 60 secondes dans l’avenir. Ce bellâtre blasé, très porté sur les plaisirs charnels, fait dans l’humour noir pour notre plus grand plaisir.
  • Jenny, aka She-Force, est la femme la plus forte du monde. La rêveuse du groupe, elle a la particularité d’entretenir une identité secrète d’employée de bureau.

La majeure partie de la série se déroule dans le bar local des super héros, The Fortress, où les « Capes » se retrouvent autour de quelques bières. En plus des quatre super losers principaux, on y croise de nombreux autres types en collants, comme Excelsor, l’arrogant super héros vedette, ou encore Thundermonkey le videur du pub dont je vous laisse découvrir le pouvoir complètement barré. Je m’arrête là pour la présentation de l’histoire, la série est déjà courte je ne vais pas en plus tout spoiler!

J’ai tout de suite été happé par cet univers parallèle qui nous fait découvrir l’ordinaire de l’extraordinaire à travers les péripéties de ces quatre « héros » plein de défauts et de qualités, tout simplement humains en résumé. Personnellement, j’ai bien adhéré à l’humour de la série mais il est clair que ça ne plaira pas à tout le monde. Déjà ,c’est de l’humour britannique un peu grinçant, certains n’y sont pas du tout réceptifs, et en plus les auteurs ont tendance à tirer souvent sur les mêmes ficelles humoristiques (le sexe et l’alcool pour ne pas les citer). Ce n’est pas de la poésie mais je n’ai pas trouvé ça lourdingue pour autant, les situations apportant autant voire plus à la rigolade que les vannes. La réalisation est bonne et le rendu n’est pas cheap comme on pourrait le craindre dans ce genre de série : les effets spéciaux, les costumes et les décors ont été travaillés avec soin, ce qui crédibilisent l’ensemble du show. Petit bonus pour les fans de super héros classiques, de nombreux clins d’oeil sont disséminés dans le show, comme par exemple la bouteille de » V for Vodka ».

En bref, No Heroics est une série sans prétention qui m’a fait passer un très agréable moment avec son univers bien ficelé et son humour gaillard. Je vous laisse regarder le trailer pour vous faire une petite idée :


No Heroics – Trailer

3 COMMENTAIRES

  1. @Jem : Au final ça ne se ressemble pas beaucoup, mis à part la présence de super héros bien sûr. Ce n’est pas dutout le même humour par exemple, et c’est moins leeeeeeeeeeeeeeeeeent :troll:. J’ai regardé la saison 1 de Hero Corp, ça m’a pas mal plus mais j’ai trouvé qu’il y avait un gros problème de rythme. Je ferais peut-être un post dessus un de ces jours. Quand j’aurai vu la S2 par exemple.

    @Steph : Le trailer est quand même assez représentatif de la série. Mais je te conseille de voir un épisode pour tester, au pire t’auras perdu que 20 min^^

  2. J’ai pas accroché du tout au trailer, que je trouve mou, lent et pas très drôle.
    Par contre, tu vends très très bien le truc, et je me laisserais bien tenter. Faut juste réussir à trouver cette série quelque part maintenant…

Laisser un commentaire