On refait le match !

3

Les semaines qui viennent sont pleines de magnifiques évènement sportifs. Et comme tout ludomaniaque passionné de sport, cela aura un impact non-négligeable sur mes activités vidéo-ludiques !

Ahhhh, le mois de juin et ses plaisirs… le soleil qui commence à rougir notre peau blanchâtre, les mini-jupes qui se multiplient dans les rues presque aussi rapidement que les décolletés, les odeurs de merguez ou de sardines grillées par un barbecue ressorti du garage…

Mais le mois de juin est surtout synonyme de Finals NBA, de Roland Garros ou encore, une année sur deux, d’Euro ou de Mondial de foot ! Et bien entendu, tout ludomaniaque passionné de sport qui se respecte se doit de vivre ces évènement également à travers ses activités vidéo-ludiques. It’s time ! On refait le match !

Go Celtics, Go !

Vous connaissez par cœur le nom des 30 franchises NBA ? Vous n’associez pas le Texas à la famille Bush, mais plutôt aux Spurs, à Tim Duncan et à Mark Cuban ? Vous savez que Tony Parker est un joueur de basket avant d’être une icône publicitaire mariée à une Desperate Housewive ? Vous savez qui sont Bill Cartwright, Tom Chambers, Sean Elliott ou Dikembe Mutombo ? Alors vous ne pouvez ignorer que débute cette semaine les Finals NBA, opposants les Lakers aux Celtics.
C’est donc le moment rêvé de ressortir NBA2k10 du placard, et de vous lancer dans la conquête du titre. Ferez-vous triompher les Lakers pour la seconde année consécutive ? Ou bien referez vous l’histoire de ces playoffs en tentant de laver l’affront de l’élimination prématuré des joueurs de Cleveland ? Ou plus ambitieux encore, partirez-vous de zéro en vous coltinant les 82 matchs de la saison régulière, en tentant d’emmener les New Jersey Nets en finale NBA ?
Pour ma part, je me dois de continuer l’aventure au sein de l’effectif des Bobcats !

Gasquet, ou comment jouer les lignes…

Après le ballon orange, rien de tel pour garder la forme que d’enchainer avec la terre ocre de Roland Garros. Cette année encore, le gratin du tennis mondial se retrouve porte d’Auteuil pour y disputer des matchs marathons pouvant durer près de 5h, afin de gagner le droit d’être interviewés par l’incomparable Nelson Montfort.
Certes, ce plaisir / cette torture (rayez la mention inutile) n’a pas encore été adapté(e) en jeu vidéo. Pour le reste, Virtua Tennis 2009 ou Top Spin 3 sont là pour vous. Libre à vous de faire triompher un des cadors du circuit ou de tenter des paris à priori impossibles (faire sourire Andy Roddick, faire gagner Richard Gasquet, fatiguer Rafael Nadal, faire maigrir les sœurs Williams…).

I will survive…

Mais bien sur, l’événement principal de ce mois de juin, c’est l’ouverture de la Coupe du Monde de Football. 32 sélections nationales se retrouvent en Afrique du Sud pour tenter de soulever le graal ultime et entrer dans l’histoire de leur famille, de leur sport et de leur pays.
Vous le savez tous la France fait figure de grandissime favori, emmenée par le meilleur attaquant du monde (André Pierre Guivarch… ou Gignac, je sais plus trop…), soutenue par une défense de fer (ou de bois, là encore j’ai un doute), et entrainée par Monsieur Raymond Domenech, inventeur du foot perrier (une sorte de variante du football champagne) et créateur d’un geste technique inédit : la « willUmarryme »… Mais on ne sait jamais, et peut-être que nos petits protégés, victimes d’un complot mondial visant à les priver d’un titre qui leur revient de droit, ne passeront pas le premier tour.

Quoi qu’il en soit, il est temps de prendre les choses en main, et de mener à bien l’opération Coupe du Monde. Cette fois encore, vous avez le choix des armes : Fifa 2010 (ou sa version Fifa WC 2010) pour les adeptes du rectangle vert, Football Manager 2010 pour les coachs en herbe, ou PES 2010 pour ceux qui détestent vraiment le football, le choix est vaste.
Pour ma part, j’ai choisi. Et je ne suis pas peu fier de vous annoncer que je suis devenu le second coach français à battre le brésil en finale et à parader sur les Champs-Élysées. On peut toujours rêver non ?

Image d’illustration : le mythique Eugène Saccomano.

3 COMMENTAIRES

  1. @Djou : j’aurais pu, mais j’ai un peu honte. C’est Gignac qui me fait gagner le titre en étant décisif en prolongation (1 but et 1 passe décisive).

    Mais pour toi, ma compo au coup d’envoi de la finale, en précisant que Benzema était blessé, et que c’est une compo pour le jeu (irl, j’alignerais pas cette équipe)

    Lloris – Sagna, Gallas, Mexes, Evra – L. Diarra, Viera, Gourcuff – Anelka, Henry, Ribery

  2. Le vrai suspense de ces évènements reste quand même de savoir si les tibias de Djibril « Barracuda » Cissé ne vont pas exploser en plein vol vendredi contre la Chine !
    @Steph : T’aurais pu mettre un screen de ton effectif au moins :p

  3. Ah bah il est chaud le Sté pour son article annuel 🙂 !

    En tout cas je savais bien que tu etais un grand fan de Dodo ! 🙂

Laisser un commentaire