Motorstorm Artic Edge

0

Fort de son succès sur Playstation 3, Motorstorm s’attaque aux consoles portables avec cette version PSP.

Si le format change, l’esprit déjanté de la série demeure. Retour sur un portage réussi avec 5 choses à savoir sur Motorstorm Artic Edge.

1 – Motorstorm est un jeu de courses de véhicules

Motorstorm est une série de jeux de courses de véhicules divers (voitures, camions, motos…) disponible depuis quelques années sur la console de salon PS3. Elle se distingue par un gameplay très arcade, et des courses nerveuses dans des environnements ouverts, offrant embranchements et tremplins plus invraisemblables les uns que les autres.

2 – Artic Edge est la 1ere déclinaison de Motorstorm sur PSP

Motorstorm Artic Edge marque la 1ere apparition de la série sur la PSP, la console portable de Sony. Le jeu est également prévu sur PS2.
Le titre conserve parfaitement tout l’esprit de la série, se permettant même, de par sa thématique (Artic Edge), d’introduire de nouveaux véhicules, telle que la moto neige. Le jeu est disponible sur disque UMD et au téléchargement sur le Playstation Network, pour 40€.

3 – Le jeu est accessible à tout public, malgré sa classification PEGI

Motorstorm Artic Edge est classifié 12+ par le système PEGI. Cette classification est bien trop sévère, et s’explique certainement par le fait que le joueur peut pousser ses concurrents à l’accident en les percutant.
Excepté ce petit élément de gameplay, le jeu ne comporte aucune trace de violence physique ou verbale. Le jeu est donc parfaitement accessible aux enfants.

4 – La qualité graphique est au-dessus de la moyenne

La puissance de calcul de la PSP est très éloignée de celle de sa grande sœur, la PS3. Et pourtant, Motorstorm Artic Edge s’en sort à merveille.
Ainsi, le jeu est parfaitement fluide, les environnements sont détaillés, et certains éléments du décor s’animent sur votre passage (des ponts s’écroulent…)

5 – La difficulté est faible, voire inexistante

Avec son gameplay résolument arcade, Motorstorm Artic Edge n’offre aucun challenge digne de ce nom. Le jeu est d’une facilité déconcertante, la faute à un comportement presque risible des véhicules gérés par l’IA. Il n’est pas rare de multiplier les crashs, sans pour autant être menacé un tant soit peu pour le gain de la course. Cette difficulté très basse gâchera un peu l’expérience de joueurs aguerris, mais ravira surement les plus jeunes enfants.

Laisser un commentaire