PGW 2011 : Deuxième vague

0

Je suis retourné à la Paris Games Week samedi. L’occasion de prendre un bon bain de foule et de découvrir encore de nouvelles choses.

 

Gameforge : rendez-vous manqué

À la base j’ai bravé la foule et les rigueurs du climat pour venir rencontrer les gens de Gameforge, une société qui propose des jeux en ligne et par navigateur en free to play. Au final cela restera assez anecdotique vu que la rencontre a été expédiée en 15 minutes (pour compenser les 20 minutes de retard du CM) et qu’on ne m’a pas présenté les jeux prévus à la base 😀
Au final j’au juste pu découvrir Elsword, un sidescroller 2,5D coréen très kawai disponible en France et en Allemagne depuis peu. Le principe est bon, la réalisation aussi visiblement, et le jeu devrait trouver son public chez les 12-14 à vue de nez. L’équilibrage du F2P a aussi l’air pas mal donc si vous n’êtes pas allergiques à la direction artistique et que vous voulez jouer avec votre petit frère, why not.

 

Ubisoft

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, je me suis pointé à la PGW en touriste et je n’attendais pas grand chose de cette journée classée noire dans les deux sens par Bison Futé. Et puis vint Ubisoft.

Déambulant au hasard des allées du salon – ou plutôt me frayant un chemin entre des hordes d’ados de tous âges rendus fous par la perspective de récupérer une éponge Sonic by Spontex après 8h d’attente pour mater le trailer de Modern Warfare 3 – deux types s’afférant sur la scène du booth Ubisoft captèrent mon attention. Un petit coup d’oeil sur leur écran de contrôle me confirma que pour une fois j’étais au bon endroit au bon moment.

Au bon endroit pour quoi ? Pour une présentation d’Assassin’s Creed Revelations par le lead designer d’Ubisoft Montréal ! On a eu le droit à un petit tour d’une Constantinople modélisée avec le soin caractéristique de la série ainsi qu’à une mission principale où Ezio poursuit un bateau de Templiers dans les sous-sols d’un forum romain. Cela m’a permis de découvrir en action certaines nouveautés du titre comme le crafting de bombes ou la lame crochet et les gameplays associés. Difficile de savoir en si peu de temps si les défauts de Brotherhood ont été corrigés (à ce propos, vous avez lu le magnifique Assassin’s Creed Brotherhood : le jeu qui ne voulait pas qu’on l’aime ? :auto-promo: ) mais ACR s’annonce sous les meilleures auspices.

La présentation s’est terminée par un petit défilé de cosplay (ou costumade officiellement dans notre beau langage…) bien dans l’esprit de ce genre de manifestation.

À ce moment là, les gens du stand voisin sont passés faire un petit coucou. Et comme ce sont des gens sympa chez Namco-Bandai ils ne sont pas venus les mains vides mais avec une belle démo de Soul Calibur V.

Après avoir accueilli Darth Vader, Yoda ou encore Link dans les éditions précédentes, Soul Calibur a cette année fait une petite place dans son roster au Maître Assassin Ezio Auditore. Équipé de 6 armes différentes, le Florentin a l’air d’un combattant complet et efficace, et il a surtout trop la classe.

 

Le coin du râleur

Faire se tenir les conférences dans une toute petite salle aux murs préfabriqués dans un recoin du salon c’était vraiment le plan au départ ? Parce qu’honnêtement ça faisait un peu pitié. Je n’ai même pas réussi à me frayer un chemin jusqu’à l’entrée de la salle ! En plus, avec la venue du catcheur Edge les abords de la salle étaient totalement bouchés pendant tout l’aprèm… C’est con, j’avais bien envie de voir la présentation de Binary Domain moi :'(

 

Le coin du noob

Je n’y connais absolument rien en e-sport et je ne suis pas vraiment du genre à mater des replays sur youtube, pourtant j’ai adoré ce que j’en ai vu à la Paris Games Week cette année. Il faut dire que le salon n’accueillait rien de moins que les finales mondiales de l’Electronic Sports World Cup. Samedi j’ai donc pu assister au quart de final du tournoi Starcraft 2 entre Stéphano (le futur vainqueur de l’épreuve) et aTnClouD dans une super ambiance. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir pu y retourner dimanche pour assister à la finale ! Bref, à refaire !

 

A part ça, pas grand chose de neuf. Du monde, de la foule, des gens, trop de gens. Bon, la foule a quand même eu un avantage : j’ai pu streetpasser dans tous les sens o/ D’ailleurs si vous avez croisé un type qui jouait à la Game Boy sur le stand Nintendo, il y a de grandes chances que ce soit moi 😉
Par contre faites gaffe, il y a des gens chelous qui rôdent à la PGW ! Je me suis quand même fait streetbiatcher par Kadhafi X|

 

As usual, toutes mes photos de cette journée sont sur la page facebook de Ludomaniaque 😉

 

 

Laisser un commentaire