Qu’est-ce qu’un RPG ?

0

Il ne se passe pas une journée sans que vos enfants ne prononcent « Pokémon », « Dofus » ou « World of Warcraft ». Genre autrefois réservé à un public très ciblé, le RPG est devenu incontournable. Extrêmement riche, le RPG comporte un défaut principal : il est chronophage !

Faire progresser son personnage

Le RPG (Role Playing Game) permet au joueur d’incarner un personnage « évolutif ». C’est-à-dire que contrairement à un jeu de tir ou à un jeu d’action, le personnage incarné va progresser au fil du temps, en fonction des desiderata du joueur. Cette progression est très souvent symbolisée par la distribution de « points de compétence », que l’on obtient en réussissant certaines épreuves.

Ainsi, après avoir terminé une petite partie du jeu, le personnage va s’améliorer, soit de manière automatique, soit par le choix du joueur qui décidera quelle compétence doit être améliorée.
Le personnage va également obtenir au fil du temps un meilleur équipement (arme, armure, potion…) dans le but d’être toujours plus fort, et de pouvoir affronter les étapes suivantes du jeu.

Des gameplay particuliers

On parle souvent de RPG « classique », « japonais » ou « au tour par tour » lorsque le jeu bénéficie d’un gameplay particulier. Ainsi, dans ce genre de jeux, même si durant toute la trame le joueur peut circuler librement, dans un univers ou le temps semble s’écouler normalement, les phases de combat figent le temps. Le joueur a alors tout le temps qu’il souhaite (ou, pour certaines évolutions du RPG japonais, un temps limité) pour décider des actions de son personnage. Ce n’est qu’une fois que le joueur a validé ses choix que l’action se déroule. Ce cycle « choix / action » se déroule jusqu’à la fin du combat.

En opposition à ce style de jeu, une autre catégorie de RPG est appelée RPG en temps réel. Cette fois, l’action se déroule en continu, pour les phases d’exploration comme pour les phases de combat.

L’aspect « jeu de rôle »

Littéralement, RPG se traduit par « Jeu de rôle ». Néanmoins, ce principe est difficilement applicable au jeu vidéo. En effet, par jeu de rôle s’entends l’action de jouer son personnage, à la manière d’un acteur de théâtre. Dans un véritable jeu de rôle, le joueur doit ainsi s’exprimer comme s’il était à la place de son personnage. Ce type de jeu, pratiqué principalement dans des jeux de rôle « sur table », est difficilement transposable dans un jeu vidéo. Seuls les RPG massivement multijoueur permettent de se rapprocher de ce type d’expérience ludique, le joueur s’adressant en effet à d’autres personnes humaines plutôt qu’à des personnages contrôlés par le jeu.

Quelques titres immortels

Les premiers RPG ont été des adaptations de jeu de rôle sur table. C’est ainsi que dans les années 70, on a pu trouver quelques tentatives d’adaptation du célèbre univers « Donjons et Dragons ».
Le premier succès commercial pour un RPG date de 1981, avec le premier épisode de la série Ultima. Ultima connaitra plus de 15 ans plus tard une version MMO, avec Ultima Online.
En 1986 et 1987 débuteront toutes les plus grandes séries de RPG : Dragon Quest, Dungeon Master, Final Fantasy, Phantasy Star et Might and Magic. Toutes ces séries existent encore aujourd’hui.

MMO et Pokémon donnent un second souffle au genre

Un second souffle apparait 10 ans plus tard, avec l’apparition des MMORPG (Massively Multiplayer Online Role Playing Game). Ultima Online en 1996, mais surtout Everquest en 1999 permettent à des milliers de joueurs de jouer, simultanément, dans des univers persistants. C’est un succès, alors que les moyens techniques à disposition (connexions internet) n’étaient pas encore optimaux.

Mais 1996, c’est aussi la sortie de Pokémon, véritable phénomène culturel partout dans le monde. On l’oublie en effet souvent, mais Pokémon est un RPG.

Aujourd’hui, le genre est écrasé par World of Warcraft d’un coté, et Final Fantasy de l’autre. D’autres titres et séries arrivent tout de même à connaitre un succès commercial. Dans cette liste non exhaustive, des titres tels que la série des Tales of, Mass Effect, Fable, Lost Odyssey ou Star Ocean.

Un genre chronophage

Genre riche à souhait, le RPG permet à chacun de trouver son bonheur. On peut ainsi évoluer dans des univers variés, allant de l’heroic fantasy à la science fiction futuriste. Certains jeux sont extrêmement poétiques, promenant le joueur à l’intérieur d’intrigues et d’aventures émouvantes et poignantes. D’autres sont violents, réalistes et sans concessions. D’autres enfin sont particulièrement enfantins.

A la manière du manga ou de la bande dessinée traditionnelle, on trouve donc de tout dans la catégorie RPG. Attention tout de même, car le genre a un défaut majeur : il est chronophage. La ou un jeu « normal » se termine en 10 ou 15 heures, certains RPG peuvent durer 100 ou 150 heures. Pire, les MMORPG de leur coté sont des jeux qui ne finissent jamais. Il est fréquent, d’y atteindre le millier d’heure de jeu.

Comme d’habitude, nous vous conseillons la prudence. Pour vous-même tout d’abord, tant ces jeux sont « prenants ». Pour vos enfants ensuite, en n’hésitant pas à restreindre leur temps de jeu.

Image d’illustration : Lost Odyssey.

Laisser un commentaire