Trash Panic (PS3)

0

Disponible sur le PS Store, Trash Panic est une sorte de Tetris à la mode écolo. Sortez vos plus belles tenues vertes, et voyons ensemble ce que vaut ce jeu.

Green Day

Le vert est à la mode. Et après Flower, merveilleuse ode à la nature emplie de poésie et bourrée de qualité, la PS3 nous propose Trash Panic. Certes, la poésie est beaucoup moins présente, mais ce puzzle-game partage avec Flower cette mouvance écolo dans l’air du temps.

Dans Trash Panic, le principe est simple. La civilisation, symbolisée par une sorte de rail mécanique, déverse toujours plus de déchet dans la poubelle, représentant sans aucun doute notre planète bleue. Sauf que les déchets sont bien trop nombreux que ce que peut normalement contenir notre poubelle, symbole évident de l’inutile course à la sur-consommation des civilisations développées, entrainant inévitablement un surplus de matière polluante impossible à recycler… Comment ca je m’égare en voyant des métaphores partout ?

Vous l’aurez compris, le but du jeu est de faire tenir dans notre poubelle tout un tas d’objets, en veillant à ce que la poubelle ne déborde pas. Pour ce faire, nous pouvons user de la force de la gravité, en laissant tomber nos objets, afin de les casser (une ampoule cassée, ca prends de suite moins de place qu’une ampoule toute neuve). Mais très vite, cela ne suffira pas. Heureusement, un peu de bois, un peu de papier, une allumette, et le contenu de votre poubelle peut s’enflammer. Gain de place important, mais aussi émission de CO² qui sanctionnera sans appel votre score à la fin du niveau.
Il vaudra mieux utiliser une boule magique, la biodégraballe. Au contact de certains éléments, et à condition d’être alimenter en eau, cette balle créera une sorte de plante, capable de détruire les déchets de manière écologique.

Le jeu dispose de 5 « poubelles » (enfin 6, mais je vous laisse le découvrir par vous-même) de taille différente. En effet, si vous commencerez par tenter de détruire des objets de la vie courante (crayons, agrafeuses, ampoules), vous finirez par tenter de faire de même avec des immeubles et des collines. Un peu à la manière d’un Katamary Damacy.

Ensemble, arrachons-nous les cheveux

Trash Panic est incroyablement prenant, très bien foutu, vendu à un prix doux. Le jeu parfait ?

Et bien non, car malgré toutes ses qualités, Trash Panic dispose d’un défaut énorme, et qui sera rédhibitoire pour beaucoup de monde : son incroyable difficulté. Si les premiers niveaux se parcourent sans problème, très vite la difficulté est complètement ahurissante. Pire, pour les derniers niveaux, il n’existe qu’un seul moyen de s’en sortir, et le moindre faux pas est fatal. Si jamais vous ne pigez pas le bon moyen de finir le niveau, ou alors que par une petite hésitation vous laissez tomber votre déchet 1 cm trop à gauche, l’échec est garanti.

Le pire, c’est que c’est tellement prenant qu’on y retourne, encore et encore, pensant réussir à passer ce fichu niveau sur lequel on bute. Mais au final, le plaisir laisse place à la frustration. Quel dommage !

Un excellent jeu de réflexion pour ceux qui accepteront une difficulté d’un autre temps. Tous les autres risquent d’en sortir frustrés. Dommage, car ce jeu est bourré de qualités.

Laisser un commentaire