Soirée Red Faction Armageddon

1

Mars, ses plaines de sable rouge, son climat infernal, et ses guerres civiles exotiques.

J’ai pu découvrir la suite de Red faction Guerilla lors d’une soirée organisée par THQ et Microsoft dans les locaux parisiens de la firme de Redmond. Ça a été pour moi l’occasion de découvrir cette licence jusqu’ici passée complètement sous mon radar !

Mars, ton univers impitoyable

L’aventure se déroule une cinquantaine d’années après les évènements de Guerilla, alors que les Colons de la Planète Rouge se sont installés en sous-sol pour fuir une surface devenue largement inhospitalière. Darius Mason, nouveau héros et petit-fils de ceux de l’épisode précédent, réussit à foutre un beau bordel en [non désolé je ne vous spoilerai pas tout de suite] et se voit obligé de prendre les armes pour rétablir la situation.

Cette suite reprend donc l’univers de la série. Elle en reprend également les caractéristiques principales. Ainsi Red Faction Armageddon est un TPS très axé sur son univers destructible. Ça pète dans tous les sens, les bâtiments s’écroulent sous vos tirs ou mieux vos coups de masse, avec un moteur physique tentant de rendre le tout crédible. Une des grosses nouveautés de ce nouvel opus est la possibilité de réparer ce que vous avez détruit, pratique quand vous avez ruiné la passerelle par laquelle vous deviez passer en la jouant gros bourrin. Cela devrait permettre des choses plus subtiles également, comme par exemple casser un container pour vous y réfugier en reconstituant la paroi derrière vous. Fini également les environnements ouverts des plaines martiennes, Red Faction Armageddon fait la part belle aux espaces clos, voire claustrophobiques, mais la variété à l’air au rendez-vous avec du futuriste, de l’ancien, de l’organique, du minéral, etc.

Trois quarts d’heure pad en mains c’est très peu pour se faire une opinion mais j’avoue que je n’ai pas vraiment été emballé par le jeu de THQ. J’espère me tromper et je vous en dirai plus très bientôt dans le test !

Red Faction Armageddon sort dans une dizaine de jours, sur Xbox360, PS3 et PC.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire