Soirée Wonderbook : Book of Spells

3

Aujourd’hui j’ai réalisé le rêve de bon nombre d’entre vous : j’ai été passé une soirée à Poudlard ! Et oui, l’école de magie du célèbre Harry Potter a ouvert ses portes à une poignée de Moldus le temps de dévoiler un de ses précieux grimoires : le Book of Spells.

 

Poudlard by night

Embarquement sur le quai 9 3/4, balade en Poudlard Express et arrivée dans la magie de la Forêt Interdite, pas de doute on y est !

Studieux et impatients d’en découdre, les élèves du jour s’installent devant leur pupitre en se demandant où peut bien être ce Livre des Sorts qu’ils sont si pressés de découvrir. Tout à coup, l’air au dessus des tables se met à grésiller, des étincelles multicolores virevoltent en tout sens et là où il n’y avait encore rien quelques secondes auparavant apparaissent des ouvrages à la couverture ouvragée.

Cette couverture est ornée d’un simple mot : Wonderbook. Tout un programme !

La douzaine de pages de ce mystérieux ouvrage est recouverte de glyphes étranges dont nos yeux impies ne peuvent qu’imaginer le pouvoir.

Comme on peut s’y attendre en de tels lieux, le Wonderbook n’est pas un livre ordinaire. C’est un support de Réalité Augmentée qui permet de faire jaillir devant vous une foule de récits fantastiques et interactifs. Le Book of Spells est l’un d’entre eux, c’est même le premier d’entre eux.

Wonderbook : livre des merveilles ?

Le Wonderbook est en fait une version reliée grand format des cartes RA qu’on commence à bien connaître notamment sur 3DS et PS Vita. Le format livre possède quelques avantages pratiques, comme le risque de perte moindre, et ludiques avec la gestion des pages tournées par l’utilisateur par exemple. Et je dois dire que ça fonctionne plutôt très bien.

Pour utiliser le Wonderbook vous devrez être bien sûr être équipé Move et posséder un jeu supportant ce nouvel accessoire. Le premier d’entre eux n’est autre que ce Book of Spells.

Harry Potter’s way of life

Le jeu se déroule dans l’univers élargi du Boy Who lived et si on y retrouve certains sorts familiers aux amateurs de la licence pas de traces du sorcier aux lunettes rondes et de ses acolytes. Pour tout dire, l’exploitation de la licence m’a paru un peu limitée et je me suis même demandé si elle était vraiment utile d’autant que le jeu s’adresse uniquement aux moins de 10 ans.

Le contenu de Book of Spells semble d’ailleurs parfaitement adapté à son public, tant en termes d’ambiance que de difficulté, et les 5 chapitres du jeu (4 sorts par chapitres) devraient tenir vos petits bouts en haleine. Je n’ai qu’une réserve : j’ai un peu peur que le jeu manque de quelques chapitres de jeu « libre » où mettre en pratique les sorts sans contraintes. Peut-être faut-il s’attendre à quelques DLC ?

3 COMMENTAIRES

  1. Le jeu s’adresse vraiment à un jeune public. Mon fils de 7 ans a adoré. Mon fils de 12 ans a préféré jouer à la PS Vita plutôt qu’à ce Wonderbook. Book of Spells tient de la démo technique. Il faudra de vrais jeux pour voir si le concept de RA XXL à la télé vaut vraiment le coup.

  2. J’ai maté la présentation, mais j’ai toujours du mal à piger le concept, tellement la vidéo semble pleine d’image de synthèse ajoutées. Ca ressemble à quoi en vrai ? le jeu est diffusé sur la télé ou bien, comme par magie, est-ce un hologramme du futur qui sort du bouquin ?

Laisser un commentaire