La voie de l’écuyer

0

Lors de nos vacances de mai, nous avons eu la chance de voir le superbe spectacle orchestré par Bartabas : La Voie de l’écuyer.
Comme son nom l’indique, le spectacle raconte l’histoire de l’homme qui va devenir écuyer. Rempli d’émotion, ce spectacle est un vrai hymne à l’école de légèreté.

L'affiche du spectacle de Bartabas - Photo : http://cours-equitation.com

Lorsque j’ai su que j’allais dormir à coté de Versailles, la première chose qui m’est venue en tête c’est : visiter l’académie d’art équestre! J’allais pouvoir enfin avoir l’opportunité de voir un spectacle dans les grandes écuries du château de Versailles !

En route vers l’équitation académique

Comme fait exprès, le thème du spectacle cette année est basé sur « l’apprentissage et l’appropriation de la tradition, la transmission du savoir« . Je ne pouvais pas rêver mieux, moi qui suis à la recherche de l’équitation de légèreté et de l’équitation académique en générale.

Notre petit groupe était composé de :

  • notre fille Florence de 4 ans et demi, à qui on avait pris la DS (la console de Nintendo) au cas où elle s’ennuie,
  • nos 2 amis complètement novices en équitation,
  • mon mari qui ne monte pas mais que je bassine suffisamment tous les jours pour connaître un petit peu les chevaux et la belle équitation,
  • et moi, qui trépignait d’impatience.

Arrivés sur place, nous avons donné nos billets (réservé bien à l’avance) à l’accueil. Nous avons ensuite traversé une allée, menant à un manège dans une cour intérieure. Dans ce manège, on pouvait apercevoir les splendides chevaux et leurs cavaliers à l’échauffement. Malheureusement, je n’ai pas pu prendre de photos… Interdit… Ce sera d’ailleurs le mot d’ordre de la soirée. Avant, pendant et après le spectacle aucune photos n’est autorisée.

A quelques pas de cette petite carrière il y a la salle de représentation. Elle est juste magnifique.
Les anciens murs des écuries, où l’on devine des dessins au crayon ou au fusain, se marient admirablement bien au bois utilisé pour faire les tribunes ainsi que les petits balcons.
La piste, où se produisent les chevaux, est elle aussi superbe.
Au plafond, de grands lustres en forme de ballon de lumière habillent la pièce et lui donnent une luminosité agréable.

De l’abstrait vers le concret

Pour ne pas trop vous dévoiler l’intégralité du spectacle, je vais juste vous donner des commentaires sur certains « tableaux » présentés.

Le premier est celui que j’ai le moins apprécié. Il est très lent et très second degré. Des femmes à terre, évoluent sur la piste et tirent à l’arc. J’attendais vraiment autre chose (qu’elles tirent au milieu de la cible par exemple, histoire d’être vraiment stupéfaite). Nous étions tous (notre groupe) un peu désabusés et j’ai même eu peur que mes amis s’ennuient énormément (je ne connaissait pas à ce moment là ce qui allait suivre).

Après ce tableau « introductif », le spectacle est basé sur 2 types de tableaux, qui s’enchaînent tour à tour :

  • Un tableau de type « présentation », qui débute avec l’énoncé de grandes phrases équestres et un homme et son cheval qui évoluent progressivement de tableau en tableau (travail à pieds, travail sur une piste, travail sur 2 pistes, passage),
  • un tableau que j’appellerai « démonstration » où plusieurs cavaliers enchaînent des mouvements qui correspondent à ce qui a été dit dans le tableau précédent.

Pour les fan de chevaux et de légèreté comme moi, j’ai été sous le charme de suite. J’ai adoré le travail serein de l’écuyer seul avec son cheval. J’ai adoré lorsque, son exercice étant fini, l’écuyer relâche complètement les rênes et félicite son cheval. J’ai aussi été bluffée par le travail coordonné des cavaliers dans les tableaux de démonstration.

bartabas2

Un tableau a beaucoup dénoté par son originalité : les chevaux au naturel. Nous avons tous beaucoup apprécié. Florence garde surtout en mémoire le « prout » des chevaux qui partent en ruades. C’était surement le tableau le plus « spectaculaire » pour les non initiés.

A la suite du spectacle, une visite des écuries nous est proposée. Celle-ci est assez rapide et ne nous permet malheureusement pas de nous entretenir avec les cavaliers.

Des émotions pour tous !

Florence, contrairement à ce que je pensais a adoré le spectacle du début à la fin. Elle était très attentive. Le fait que je n’arrête pas de lui expliquer ce que faisaient les cavaliers et les chevaux à un peu aidé à maintenir son attention. Mais la musique « douce » et le calme général du spectacle pousse les spectateurs (enfants compris) à être vraiment concentré.

Ce spectacle est à voir même à revoir pour les passionnés, mais peut être pas pour ceux qui n’y connaissent rien. Toute les prouesses techniques sont difficile à comprendre. Celles ci n’étant pas commentées. Ce spectacle n’est vraiment pas du « cirque ». Il reflète le travail de l’écuyer. Du coup le novice se perd un peu et peut même être déçu.

Quant à moi, à la fin du spectacle, je n’ai pu résister à verser ma petite larme d’émotion. Bon, j’avoue être une adepte des pleurs pendant les films qui me touchent… Ce spectacle m’a vraiment touchée et représente assez bien ce que je souhaite un jour obtenir à cheval.

Laisser un commentaire