Orcs Must Die

0

Finis les envolées lyriques, les moments de poésie et la quiétude d’un après midi ensoleillé à l’ombre d’un chêne centenaire. Place aux muscles, place au sang, place aux épées qui piquent et aux pieux qui transpercent. Ressortez vos instincts les plus primaires car les orcs doivent mourir, par milliers!!!

Que le sang (vert si possible) coule à flot!

Orcs must die est comme son nom ne l’indique pas un « Tower Defense », soit littéralement un « protège un peu ta maison contre les vilains qui veulent venir la détruire ». Votre château protège une sorte de « faille », qui si j’ai bien tout compris (j’avoue ne pas m’être attardé sur le scénario) représente le passage vers le monde des humains. Et des méchants orcs veulent utiliser ce passage pour envahir notre bonne vieille terre. Vous imaginez la suite : vous, vaillant chevalier, seul contre tous, luttant jusqu’à la mort pour sauver le monde de la désolation.

Chaque niveau vous place donc dans un château, aux couloirs plus ou moins tortueux. D’un coté le fameux « portail », et de l’autre des portes d’ou sortiront des hordes de vilains monstres verts. L’objectif est de tous les massacrer avant qu’ils puissent accéder au portail. Pour ce faire, vous pouvez taper comme un sourd avec votre épée ou bien tenter de les abattre à distance avec votre arbalète, comme dans un jeu d’action classique. Mais surtout, vous pouvez placer des pièges tout au long du parcours histoire de vous faciliter la tâche.

Un subtil mélange action / stratégie

Et tout le miracle d’Orcs Must Die réside en ce parfait mélange entre action et stratégie. Car les hordes s’enchainent très vite, et chaque petit moment de répit doit être utilisé pour placer de nouveaux pièges grâce à l’argent obtenu en massacrant les orcs de la vague précédente… Ce principe amène un véritable rythme au jeu, faisant monter l’adrénaline très vite.

Le level-design est en plus plutôt bien pensé, et le niveau de difficulté peut se révéler vraiment corsé si vous jouez en difficulté maximale. Certes, votre arsenal de pièges est impressionnant (comptez une trentaine de pièges, qui se débloquent au fur et à mesure de votre progression), mais les châteaux sont de plus en plus complexes, avec des téléporteurs, des couloirs qui se croisent, des raccourcis, des portes d’entrées multiples…

Bien que techniquement un peu pauvre, Orcs Must Die est une excellente surprise. Vendu à un prix très raisonnable (1200 MS Points), il se pose en excellent jeu défouloir tout en proposant une réelle profondeur tactique. On regrettera juste la pauvreté des modes de jeu, et principalement l’absence d’un mode Coop qui aurait rendu l’expérience vraiment plus riche. Mais un jeu plaisant, offrant 4 à 5 heures de durée de vie, et permettant de massacrer des orcs par milliers, ça ne se refuse pas.

Ma note : 7.5/10

Jeu disponible exclusivement sur Xbox360 en téléchargement sur le Xbox Live. Merci à Robot Entertainment pour l’envoi d’une version de test.
Prix : 1200 MS Points (environ 15€)

Laisser un commentaire