Undertale, l’effet boomerang.

0

Drôle de phénomène que cet « Undertale ». Sorti initialement sur Steam en septembre 2015, ce jeu indé entièrement développé par un jeune compositeur américain (Toby Fox) a reçu un accueil critique plus qu’élogieux et une hype immense a entouré ce titre au look fade frôlant le mauvais gout.

Les avis plus dithyrambiques les uns que les autres ont accompagné la sortie du jeu : « un des RPG les plus progressiste et novateur depuis longtemps » (GameSpot), « une expérience construite de main de maître » (IGN), « le système de combat est incroyablement nuancé » (Game Informer), « une aventure riche et drôle qui montre le chemin à parcourir en terme d’écriture pour une large majorité de la production » (Gamekult). Fin 2015, Undertale obtenait une note métacritic de 92% et s’était écoulé à plus de 530 000 copies.

Vous commencez à me connaître. Je déteste la hype qui entoure les jeux indépendants, je n’accroche absolument pas à l’univers graphique proposé par Toby Fox, et je n’ai donc pas joué à Undertale. Fin de l’histoire ? Pas tout à fait.

Car grandissant à vue d’œil, ma fille Florence (bientôt 12 ans au compteur) développe ses propres gouts, ses propres opinions et son propre univers. Et Undertale en fait partie, d’une manière absolument envahissante. Encore plus que Minecraft, ce jeu est SON jeu. Elle le connaît absolument par cœur, elle y revient au moins chaque semaine, la bande son tourne en quasi-permanence dans ses oreilles, elle a vu et revu une quantité incroyable de vidéos youtube, elle suit assidument les streams anglophones liés au jeu, elle connaît les illustrations et les chansons créées par la communauté… Elle s’entraine régulièrement et rêve de boucler un jour la fin génocide !

Comme il était impensable pour Florence de manquer la sortie console de son jeu culte (elle a même précommandé pour la 1ere fois de sa vie une édition collector), le voilà désormais installé sur ma PS4.
Alors que je lui ai tourné le dos, Undertale est revenu à la charge d’une bien insidieuse façon.

L’occasion de poser mes mains dessus ?

Undertale est disponible sur PC (Win, OSX, Linux) et depuis le 15 Aout sur PS4 et PS Vita. Prix : environ 15€.

Laisser un commentaire