Vente de notre maison [2]

Nous avons fait l’expérience (enfin, Stéphane surtout vue que moi je n’étais pas présente) d’une visite de la maison surréaliste. Elle restera à jamais gravée dans notre mémoire. Je vais partager cette expérience parce que j’imagine qu’elle n’est pas unique en son genre.

Parfois les agents immobiliers prennent les vendeurs pour des pigeons… Non pas qu’ils essaient de nous apprendre à voler mais presque…
Après une visite « express » de la maison l’agent regarde Stéphane d’un air songeur : « Monsieur, vous allez peut-être être déçu de l’estimation que je vais vous donner mais… La maison ne pourra pas se vendre 500 000 € ! Tout au plus 450 000 €. » Je ne sais pas par quel miracle Stéphane n’a pas explosé de rire.
Notre maison, même si nous souhaitons faire un peu de bénéfice ne vaut pas du tout 450 000 euros. Elle est plus aux alentour de 300 000. C’est d’ailleurs ce que nous a confirmé une agence. Imaginez donc notre surprise. Mais… tout s’explique!

Un mandataire plein d’entrain

Et en tant qu’indépendant, cet agent a besoin de vendre des maisons ou des appartements bien plus qu’une agence. Il donne ce prix pour nous faire « plaisir » et nous faire penser qu’avec lui nous allons faire une sacrée affaire et indirectement nous forcer à lui laisser la vente exclusive. Sauf que, ce type de fonctionnement n’est pas tout conseillé. En mettant notre maison à ce prix, il va à coup sur devoir baisser le prix rapidement parce que les acheteurs ne sont pas complètement stupides. Nous ne sommes heureusement pas dupes et nous avons les pieds sur terre. Nous le laissons par contre continuer dans sa démarche pour voir jusqu’où il va. Nous sommes curieux de voir s’il a des acheteurs potentiels à ce prix 😀

En résumé, nous tirons les conclusions suivantes de ces diverses expériences :

  • Si vous voulez vendre rapidement, ne pas trop surestimer votre maison. Vous ne toucherez pas les acquéreurs possibles. Vous devrez baisser le prix de votre maison. Les acquéreurs possibles (qui ne sont pas stupide) auront vu une première baisse de prix et qui dit baisse dit possibilité de gratter encore un peu. au final vous pourriez vendre moins cher que si vous aviez pris un prix de départ plus juste.
  • Si vous voulez « tester » le marché et voir si votre maison pourrait se vendre à une valeur excessive (genre 500 000 au lieu de 300 000) en vous disant que vous n’êtes pas pressés pensez que votre annonce, une fois sur internet ou en agence, est mémorisée ! A moins de tomber sur un gros pigeon stupide, vous ne vendrez pas et vous décrédibilisez votre vente future.