Wiko Cink Five

Proposer à moins de 200€ un smartphone qui n’a pas à rougir devant les iPhones et les Galaxy, c’est le pari du Cink Five de Wiko. Pari réussi ?

Proposer à moins de 200€ un smartphone qui n’a pas à rougir devant les iPhones et les Galaxy, c’est le pari du Cink Five de Wiko. Pari réussi ?

Jusqu’à récemment, le monde sauvage des smartphones se divisait en 2 catégories : ceux qui ont un flingue et ceux qui creusent. D’un côté, d’excellents appareils haut de gamme facturés plus de 700€ à leur sortie, et de l’autre des modèles low cost sous équipés tant au niveau matériel que logiciel qui offraient une expérience utilisateur déplorable. L’utilisateur lambda était ainsi souvent contraint de s’endetter sur trois générations pour un smartphone dont il n’utiliserait qu’un quart des capacités. Heureusement, le marché a gagné en maturité et les alternatives se multiplient.

L’occasion est devenue une option, la patience aussi puisque les prix des mobiles fondent plus vite que les calottes polaires, et enfin certains constructeurs se sont lancés dans une politique tarifaire agressive sans concession sur la qualité. Si on pense immédiatement au Nexus 4 de Google (par LG) proposé à moins de 350€ à sa sortie (250 maintenant), certaines marques plus confidentielles se battent pour proposer une alternative crédible aux géants du secteur. C’est le cas de Wiko et c’est une marque française, Cocorico !

Patriotisme technologique ?

Pour être parfaitement juste, si Wiko est une marque française ce n’est pas le cas des appareils qu’elle distribue qui sont conçus et fabriqués entre la Corée du Sud et la Chine. En même temps les réalités économiques et industrielles étant ce qu’elles sont, what did you expect ?

Cink Five Majeur

J’ai eu la chance de pouvoir tester un Wiko Cinq Five pendant quelques semaines et j’en pense beaucoup de bien !

wiko_cink_five_blanc

Le premier contact avec le Wiko Cink Five est des plus rassurants. Finitions soignées à l’extérieur comme à l’intérieur, gabarit imposant et design sobre confèrent au smartphone de Wiko une impression de solidité loin de l’image que véhiculent certains appareils low cost. Le plastique mat de la coque arrière contraste agréablement avec l’aspect brillant de la face avant et permet un bon grip malgré la taille imposante du Cink Five (145x74x10.7 mm pour 158 g). On pourra juste reprocher au revêtement d’être très sujet aux traces de doigts.

Les caractéristiques techniques sont aussi à la hauteur puisqu’avec un processeur quad-core fréquencé à 1,2 GHz et son giga de RAM le Cink Five est paré pour affronter les applications gourmandes en ressources. Pour réduire les coûts, Wiko a bien sûr dû faire des concessions au premier rang desquelles on notera une mémoire interne disponible lilliputienne (moins de 2 Go réellement disponibles). Heureusement, un port microSD est présent pour contourner ce défaut. C’est finalement l’écran qui se ressent le plus du budget serré du smartphone puisqu’avec des blancs tirant sur le bleu et des noirs vers le gris le rendu est un peu décevant.

wiko_cink_five_caracteristiques

Le Cink Five est livré avec une version d’Android 4.1.2 légèrement retouchée offrant des modifications mineures du thème ainsi que quelques fonctions bien utiles comme par exemple la gestion de deux cartes SIM simultanément. Car oui le Wiko Cink Five dispose de 2 emplacements SIM, ce qui est une super idée pour les pros notamment. Autre particularité de la marque, Wiko n’oublie pas les power users puisqu’elle met ses roms à disposition de la communauté sur un site dédié et encourage ainsi la création de roms custom.

Au moment de remplacer mon Galaxy Nexus j’ai longtemps hésité à sauter le pas et à acheter un téléphone Wiko. Seulement, n’en ayant jamais vu en vrai et ne connaissant personne en possédant un, j’ai finalement préféré opter pour la sécurité. Désormais je sais ce que Wiko peut offrir et la prochaine fois la balance penchera peut-être dans l’autre sens !