Jechoisisunfilmaupif.com, mon nouveau concept !

1

Ces dernières semaines ont été rythmées par une grosse remise en question, du repos, du vidage de crâne mais aussi… des soirées cinéma que l’on pourrait qualifier d’expérimentales.

Stéphane a eu l’idée un jour de me laisser choisir le film du soir. Cette belle initiative lui a malheureusement valu de passer des soirées particulièrement déroutantes voir complètement ratées… Parmi les perles que j’ai pu dénicher sur CanalSat, Canal+ ou dans notre vidéothèque (prêts d’amis inclus) il y a eu tout de même de belles découvertes. Je ne m’attarderais donc pas trop sur les films complètements pourris, même s’il y en a eu beaucoup. Je vais plutôt vous parler de 2 films qui nous ont agréablement surpris.

Buried, le premier film en 1D ?

Le petit résumé de canal parlait d’un américain, conducteur de camion en Irak qui se retrouve enterré vivant dans un cercueil. Ce pitch me plait, ne me demandez pas pourquoi ce serait trop long de vous expliquer la mécanique logique de mon cerveau qui me permet de sélectionner les films… Mais pour moi ça a fait tilt ! Nous voilà lancé dans une aventure hors du temps, hors de ce que nous connaissions jusqu’à présent.

buried_1

Je ne vous dévoilerais pas ce qu’il se passe dans l’histoire, mais je veux vous donner tout de même un aperçu de l’ambiance du film. Les claustrophobes n’ont qu’à bien se tenir, le personnage principal du film est bien dans cercueil et il va y rester un bon moment. Enfin « bon » n’est peut-être pas l’adjectif adéquat. C’est ce lieu incroyable qui fait de Buried un film vraiment déroutant. La lumière du briquet (et l’extrême qualité des techniciens lumière du film) permet de nous plonger dans l’histoire et quand parfois la lumière s’éteint, c’est intense et flippant.

Ryan Reynold incarne formidablement bien son rôle et a du mérite mine de rien… Peu sont les acteurs qui pourraient en faire autant.

Arrivé au générique de fin je n’aurais pas parié sur la durée du film. Il fait 1H30 mais ce temps passe à une vitesse folle malgré le coté statique de la quasi-totalité des plans. Un film étonnant qui gagne à être connu et qui nous a vraiment plu !

The Secret, quel secret !!!

Soyons honnêtes, le film s’annonçait particulièrement nul (pour nous enfin, surtout pour Stéphane). J’aime bien les films « suspens à l’américaine », genre fin du monde ou enlèvement bizarre (du type Phénomènes paranormaux). Malheureusement, les premières images ne nous ont pas particulièrement emballés. Mais quand je choisis un film en général je veux voir jusqu’à la fin (même si c’est vraiment pourri).

secret

J’ai eu raison, car The secret a réussi à nous surprendre ! Habituellement, on aime bien trouver les ficelles du film avant la fin (vive la génération cluedo : le colonel moutarde dans la cuisine avec le chandelier !) et là on a été bluffé. C’est suffisant pour vous dire que ce film mérite le coup d’œil.

Au fait, le pitch pour ceux qui ne seraient pas convaincu : depuis plusieurs années dans une ville minière au fin fond des Etats-Unis, des enfants disparaissent et ne sont jamais retrouvés. Les habitants ont plusieurs théories mais celle qui revient régulièrement est celle d’un homme qui kidnapperait les enfants. L’infirmière du village va à son tour connaître cette « mésaventure » et voir son fils se faire kidnapper. La suite vous la découvrirez si vous regardez le film, et je vous le conseille fortement.

La morale de l’histoire ? Il n’y a pas que les blockbusters dans la vie ! Le cinéma fourmille de petites pépites qu’on ne peut pas voir si l’on a des œillères. Osez regarder les 10 premières minutes d’un film qui vous semble « banal » ou « bizarre » car c’est peut-être une belle aventure qui s’annonce.

1 COMMENTAIRE

  1. J’espère que pour les films pourris Stef était obligé de regarder jusqu’au bout et sans utilisation du téléphone, tablette ou autre distraction qui aurait pu lui faire rater le moment super important du film ? 😉

    Et donc au final deux bons surprises pour combien de daubes ?

Laisser un commentaire