Les chevaux japonais : leur histoire (1)

0

Le japon est un pays qui m’attire depuis maintenant quelques années. Sur cette grande île, des petits chevaux ont élu domicile il y a plusieurs milliers d’années, à l’époque où le Japon est encore collé au continent asiatique. Dans cette première partie je vais essayer de vous raconter son histoire…

Les chevaux japonais - Misaki-uma

Je n’imaginais pas, bêtement, que le Japon possédait des races de chevaux. Et pourtant elles existent. Je vous présente donc dans ce premier article le début de l’histoire des chevaux japonais (jusqu’en 1 185).

Les chevaux japonais semblent être les dignes successeurs des chevaux de Przevalsky (race primitive, vivant à l’état sauvage en Mongolie). En effet, la colonisation des chevaux au Japon s’est faite lorsque l’île était encore rattachée au continent asiatique.

8 races différentes de chevaux ont été recensé au Japon. Ils sont de petite taille, atteignant 140 cm pour la race de chevaux les plus grands. La photo de l’article présente des Misaki-Uma. Cette race, présente dans la province de Miyazaki, est considérée comme un trésor naturel national au Japon.

Utilisé à des fins religieuses dans un premier temps, le cheval japonais fut domestiqué tardivement. L’attrait fut plus important suite aux invasions Sud-Coréennes, car ces populations avaient déjà domestiqué les chevaux et savaient monter à cheval. Grâce à certaines poteries japonaises, le début de la cohabitation entre l’homme et le cheval au Japon est évaluée entre le IIIème et le IV siècle.

Les premières traces de domestication du cheval au Japon sont recensées dans le « Kojiki », écrit en 712 . C’est un recueil en 3 volumes de textes traitant de la genèse du Japon. Jusqu’en 1 185, le cheval est utilisé principalement par les guerriers et les classes aisées. L’élevage se développe pour obtenir des chevaux encore plus robustes et courageux (sélections). Le matériel équestre lui aussi connait une évolution à cette période. Les ornements sont luxueux et largement inspirés de leurs voisins chinois.

Pour en savoir plus vous pouvez dès à présent faire comme moi et consulter le site Click Japan ou Wikipedia.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci beaucoup pour ton article jai fait 15 ans d’équitation et je m’intéresse en ce moment j’était curieuse de connaitre le genre de chevaux ou de type de dressage ou d’équitation pratiquer par les samorais tu repond déjas a un peu de mes interrogations donc merci.

  2. C’est génial de savoir ça! Après mes études je voudrais partir au Japon pour m’installer et développer une activité équestre, peut-être l’élevage, mais j’imaginais pas qu’il y avec des chevaux made in Japan.
    Vraiment super !!

Laisser un commentaire