Les chevaux japonais : leur histoire (2)

0

Le cheval japonais, après 1 185, devient moyen de transport de marchandise. Le Japon connait aussi une longue période sans guerre donnant la possibilité aux les archers à cheval de pratiquer leur art durant leurs loisirs.

ll

Le cheval au Japon était donc utilisé essentiellement par les guerriers. Et ce n’est qu’à partir de 1 185 qu’il commence à être utilisé comme cheval de bât, tout en étant toujours très respecté.
Mais il faut attendre 1 603 pour que le transport de biens et de marchandises grâce aux chevaux se développe.

A partir de 1 868, le Japon connait une phase de stabilité (plus de guerres, progrès scientifiques et techniques). Les chevaux ne sont alors plus vraiment importants dans la vie des japonais. A part, peut-être, comme loisir, mais qui n’est pas accessible à tout le monde.
Les sports équestres existent depuis longtemps. Ceux-ci ont pour origine la chasse ou la guerre. Ces sports sont essentiellement du tir à l’arc à cheval. De nos jours, ils sont seulement exercé pour des cérémonies.
Les courses de chevaux, comme celles que l’on peut voir de nos jours ont fait leur apparition au Japon au XIXème siècle. Il en est de même pour les centres équestres. Cette période voit l’importance du cheval japonais décliner fortement au profit de races européennes et arabes.

Ces petits chevaux japonais ont une histoire qui ne finit pas vraiment très bien. Ceux ci sont finalement délaissés pour des races plus sportives. Je n’ai pas trouvé d’informations concernant la protection des races de chevaux japonais. Mais je cherche et je mettrais à jour l’article si je trouve les informations.

Laisser un commentaire