Marathon de la cuisine [1]

Pour commencer le marathon de la cuisine je vais vous raconter les 2 premières visites de chaque cuisiniste. En effet, vous verrez que les méthodes d’approche et de travail ne sont pas identiques dans les différentes enseignes où nous sommes allés. Je les nommerai A, B et C.

Enseigne A : Nous rentrons dans le show-room, pas moins de 5 minutes pour qu’une personne nous demande si nous avons des questions ou un projet. On demande à regarder seuls le magasin. Une dizaine de minutes passée, le même commercial vient à notre rencontre pour recueillir nos impressions sur le magasin et connaitre notre projet. On fait très rapidement le tour de nos habitudes dans la cuisine. Une première ébauche de plan type nous est proposé. Pourquoi pas, ça semble tenir la route ! Nous obtenons dans la foulée un second rendez-vous.

Lors du second rendez-vous, on nous installe dans la partie centrale du magasin dotée d’une table de travail conviviale et d’un rétroprojecteur. Nous pouvons visualiser le rendu 3D que le cuisiniste a réalisé et les améliorations tenant compte de nos envies.

Enseigne B : Nous rentrons dans le show-room, nous avons le temps de faire le tour et une personne vient à notre rencontre pour nous demander si nous avons des questions ou un projet. Elle nous invite à nous asseoir pour en discuter. Ses premières questions, qui nous feront sourire, sont : « Que pensez vous du magasin? Comment connaissez-vous notre enseigne? ». Nous ne nous attendions pas vraiment à ce genre de question mais cela nous a permis d’entamer la discussion de manière détendue. Nous demandons un rendez-vous pour discuter tranquillement de notre projet.

Lors de ce second RDV nous abordons tous les points de notre projets, nos habitudes dans la cuisine et dans notre vie de tous les jours. Ce fut très complet, et une ébauche de plan nous a été proposé qui nous a vraiment surpris. En effet, seul ce cuisiniste a fait l’effort de nous proposer un plan qui n’est pas en U, en L ou en I… en effet, c’était une « invention » qui collait parfaitement à notre cuisine mais à laquelle je n’avais pas du tout pensé. Bluffée, ce cuisiniste a marqué beaucoup de points !

Enseigne C : Nous rentrons dans le show-room, nous faisons le tour tranquillement. On nous demande si nous avons un projet et sommes invités à nous asseoir à un bureau. Très peu de questions nous sont posées sur nos habitudes de vie et on nous propose déjà un premier plan type. Un RDV où l’on nous proposera un plan nous est donné. Ça nous semble rapide par rapport aux autres visites mais pourquoi pas… Peut-être sommes-nous compris facilement.

Ce qui devait arriver arrive et lors du second RDV, le plan que l’on nous a proposé ne collait plus du tout avec ce que l’on aurait aimé. Les quelques infos recueillies lors de la première visite ayant elles aussi été oubliées. Du coup nous avons tout repris de zéro.

Au sortir de ces second rendez-vous nous avons clairement eu un coup de cœur. L’enseigne B nous propose une cuisine vraiment magnifique. Cependant à chaque fois que nous sortons d’un magasin nos doutes d’implantations arrivent. Les cuisinistes sont vraiment très forts ! 🙂