Ma 3DS dans une Gameboy : Episode 3

0
Le monstre de Frankenstein, de profil :D

Un bon ouvrier a toujours les bons outils, c’est le moment d’upgrader mon stuff !

Résumé des épisodes précédents :
Alors que l’inspiration avait illuminé la vie de notre héros en lui soufflant à l’oreille la réalisation d’un étui 3DS dans une Gameboy, son destin mythique fut brisé par des gnomes voleurs d’idées mus par le pouvoir maléfique du Jtébienbézé. N’écoutant que son courage, il décida de poursuivre sa quête contre vents et marées et traça l’esquisse de sa Mona Lisa dans le lit du vent avant d’entreprendre un voyage périlleux à la recherche de l’Artefact : la Gameboy 1989.

Se lancer à l’aventure avec sa bite et son couteau c’est bien, mais n’est pas Bear Grylls qui veut. Alors avant de penser à désosser la bête il va falloir s’armer correctement.

Le triwing

Si vous avez déjà regardé les vis qui ferment les produits Nintendo, vous avez dû vous rendre compte qu’elles sont un peu particulières.

Nintendo n’aime pas qu’on tripote ses bécanes

Il est possible, au sens probabiliste du terme, de s’en sortir avec un tournevis plat très fin mais pour l’immense majorité des gens cela se terminera par des têtes de vis ruinées et irrécupérables. LA solution existe, elle s’appelle le Triwing.

A ne pas confondre avec une Triforce

Le plus simple pour vous procurer cet outil magique reste de l’acheter sur internet. Si vous n’êtes pas pressés la solution Dealextreme est une valeur sûre , avec un rapport qualité prix très satisfaisant (mais des délais de livraison à rallonge). Pour ceux qui comme moi ne savent pas attendre, il existe de bonnes alternatives sur Amazon Marketplace, Price Minister et consorts. Même si pour moi et ma malchance chronique (Caliméro™) le paquet n’est toujours pas arrivé après 10 jours d’attente et que le projet est en standby depuis…

Edit : Ça y est ! Près de 20 jours après ma commande initiale et un colis perdu en route, me voilà l’heureux détenteur d’un Triwing ! Je viens de poireauter près de 3 putain de semaines pour 6 malheureuses vis. Big N, I hate you right now !

La dremel

Pas forcément indispensable (quoique) mais c’est le genre d’outils qui simplifie la vie du petit bricoleur, surtout si il se lance dans un truc un peu chiadé. Ça coupe, ça perce, ça polie, ça grave et si on se fit au nombre d’accessoires disponibles ça doit faire pleins d’autres trucs extraordinaires.
Un vrai jouet pour grands enfants en gros ! Avec cet outil en main on se sent capable de construire un sous-marin d’attaque dans son jardin sans soucis. La pratique s’annonce autrement plus compliquée…

Crédit image : http://cpc.cx/2qw

La colle forte

La technologie c’est bien, les outils de pointe très utile, mais ça ne dispense pas des grands classiques dont la super glue est le porte-étendard. Je vais essayer d’en faire un usage moins systématique que mes amis voleurs d’idées mais vu mon talent la colle est une béquille dont je ne compte pas me passer 😀

 

Maintenant que j’ai réuni tout le matos je vais enfin pouvoir poser aux choses sérieuses ! À bientôt pour un nouvel épisode !

Laisser un commentaire