Pirates des Caraïbes 4 : La Fontaine de Jouvence

3

Le 4è épisode des aventures de Jack Sparrow pose l’ancre aujourd’hui au cinéma. Mon avis de flibustier, BEUAAAARRGH

J’ai eu la chance d’assister à une projection presse il y a quelques jours et je peux donc vous livrer mes modestes impressions sur le dernier volet en date de Pirates des Caraïbes avant que le Black Pearl ne reprenne la mer.

Synopsis

Jack Sparrow reprend du service et participe plus ou moins volontairement à une quête qui attise les convoitises des plus grands : retrouver la source d’éternelle jeunesse, la Fontaine de Jouvence. Embarqué aux côtés du Capitaine Barbe Noire, le plus terrible de tous les pirates, et de la mystérieuse Angelica, notre héros va une nouvelle fois devoir affronter les plus grands dangers pour sauver sa peau.

Une nouvelle aventure

Exit Elizabeth Swann (Keira Knightley) et Will Turner (Orlando Bloom), ce quatrième volet est une toute nouvelle aventure pour le pirate préféré du box office. Si Johnny Depp reprend évidemment le rôle du Capitaine Jack Sparrow, on retrouve également son fidèle compagnon Gibbs et son meilleur ennemi le Capitaine Barbossa dans une perruque poudrée du plus bel effet. Parmi les nouveaux venus, l’arrivée sur le pont de Pénélope Cruz ne vous aura pas échappé. La belle Espagnole est l’atout charme du film et il y a des chances qu’elle vous fasse changer d’avis sur le charme des femmes à barbe :D. Que les fans du physique de Keira se rassure, ce Pirates des Caraïbes possède aussi son lot de beauté filiforme à queue de poisson !

Prise de risque zéro

Des sirènes donc, mais aussi une bonne dose de vaudou, voilà pour la touche surnaturelle propre à la série. Ça n’a pas la classe d’un kraken mais bon :p Les aficionados de la série retrouveront en fait le mélange d’humour, d’action et de grand spectacle auquel nous ont habitués les épisodes précédents. La recette fonctionne toujours à merveille mais ne vous attendez pas à un renouveau de la licence ! On ne change pas une équipe qui gagne, à tel point qu’avec ce 4è épisode Pirates des Caraïbes commence même à ressembler à une série de téléfilms. Je pense que cette impression vient du fait que cet opus est totalement indépendant des précédents, plus une déclinaison du concept qu’une pièce d’un tout cohérent. Ça me rappelle la Jeunesse d’Indiana Jones dont les épisodes rythmaient mes weekends il y a presque 20 ans :vieux:. La qualité est au rendez-vous, la question n’est pas là, mais cette Fontaine de Jouvence n’est pas le coup de jeune attendu.

3D caca

N’allez pas voir ce film en 3D ! Sous AUCUN prétexte ! C’est la pire utilisation du relief qu’il m’a été donné de voir au cinéma, cela ne présente aucun intérêt. Pour tout vous dire, j’aurais jeté les lunettes au bout de 5 minutes si la masse floue des sous-titres n’avait pas été aussi perturbante sans. Je ne suis habituellement pas un enthousiaste de la 3D mais c’est la première fois que je me suis dit que ça pénalisait vraiment le film. Sérieusement, mises bout à bout les scènes vraiment en relief doivent durer moins de 10 minutes sur 2h20 de film et on se tape le voile terne des lunettes pour 3 pauvres effets cheap rajoutés en post prod !

Conclusion

Pirates des Caraïbes 4 est un très bon divertissement familial, ni plus ni moins !

3 COMMENTAIRES

  1. A mon avis, c’est pour permettre au spectateur de mieux jouir de la splendide 3D en apportant de la matière dans les espaces vides… O.o

    • C’est pour renforcer le mystère très très mystérieux ! En fait j’avais pas vraiment fait attention, mais il suffit de regarder les illustrations de l’article pour se rendre compte qu’ils ont eu des promos sur les bombinettes à fumée 😀

Laisser un commentaire