Soirée avant-première au Paris Games Week

0

Nous avons eu la chance de découvrir la première édition du Paris Games Week quelques heures avant son ouverture au public, petit compte-rendu dans les règles de l’art.

Le Paris Games Week, ou PGW pour les intimes, est le dernier né des salons français de jeux vidéo. Initié par le SELL après son retrait du Festival du Jeu Vidéo avec perte et fracas, le PGW a clairement pour ambition de s’imposer comme LA référence française dès sa première édition. Il faut dire que la présence exclusive des gros éditeurs lui donne une bonne longueur d’avance. J’ai déjà pu constater les dégâts lors du FJV qui s’est déroulé le mois dernier…

Le PGW se tient du 27 au 31 octobre au Parc des expos de la Porte de Versailles à Paris et nous avons pu le découvrir dans des conditions privilégiées lors de cette soirée réservée aux médias et aux partenaires.

Du gros, du lourd, du gros lourd

Le PGW a tout ce qui manquait au FJV : les stands de gros éditeurs, les animations et la déco qui vont avec, les salles où doit faire la queue pour découvrir des présentations de jeu, et les jeux bordel (on y reviendra) ! Oui mais voilà, le PGW manque aussi de tout ce qui m’a plu au FJV : les éditeurs indépendants, l’atmosphère plus conviviale (je ne sais pas pour vous, mais personnellement je préfère qu’un jeu soit présenté par ses dev plutôt que par des babes qui découvrent la console pour la première fois) et plus authentique, des allées utilisables pour circuler (parce que si hier c’était suffisant avec un public restreint, j’ai quelques inquiétudes pour les visiteurs du week-end).

Ne boudons pas notre plaisir, les titres phares sont présents, l’essentiel est là. Les visiteurs pourront donc approcher Fallout New Vegas, Enslaved, Assassin’s creed Brotherhood, Deus Ex 3, COD : Black Ops, Dead Space 2, Fable 3, GOW 3, j’en passe et des meilleurs. De Gran Turismo 5 au nouveau Need For Speed, les amateurs de jeux de course ont également de quoi s’occuper, à tel point qu’on se croirait parfois au Salon de l’Auto entre les Lamborghini, les Mazeratti, les voitures d’endurance et de rallye. Les jeux musicaux sont eux aussi très (trop?) représentés avec rien de moins que DJ Hero 2, GH Warriors of Rock, Rock Band, Singstar, Mickael Jackson the Experience, Just Dance 2, Dance Central, Def Jam Rapstar ! Les stands les mieux fournis sont sans conteste ceux de Playstation et de Xbox, mettant notamment en valeur leur nouveau périphérique respectif (Move et Kinect). Je ne parlerai pas du stand Nintendo à cause d’une faute impardonnable : pas une seule 3DS à l’horizon. Désolé, n’insistez pas, je ne vous parlerai ni de Donkey Kong Country Returns, ni du nouveau Zelda, encore moins du nouveau Golden Sun et de Epic Mickey ! Par contre je peux vous parler du jeu de Big Ben Interactive livré avec un vélo d’appartement. Non ? Vous êtes sûrs ?

Petit festival deviendra grand

Malgré toutes ces belles choses présentées, je ne peux m’empêcher de rester un peu sur ma faim. Devant les ambitions affichées par le SELL, le PGW est encore un peu limité, tant en termes de taille, que d’exposants et d’investissement de la part des éditeurs. Il ne s’agit toutefois que de la première édition de l’évènement et il est évident que l’expérience de ce galop d’essai permettra une édition 2011 de toute bôôôté !

Merci à Playstation de nous avoir invités à cette belle soirée et de nous avoir refoulés de son stand :p

Laisser un commentaire