Nostalgeek football Part 2

8

Deuxième étape de l’odyssée des jeux de foot qui ont marqué ma carrière vidéoludique. Aujourd’hui au programme une période faste, marquée par les grosses licences, par des tops et par des flops, et qui nous conduira cette fois jusqu’à la veille de l’an 2000.

Après le retour aux origines dans la première partie, on change de génération et on arrive au paroxysme de la classe, mon âge d’or vidéoludique.

ISS et ISS Deluxe (Super Nintendo)

iss_s1.jpg

Attention, là on passe aux choses sérieuses ! Fini les conneries, on en arrive au Graal de l’époque 16-bit ! On commence par les éléments objectifs : Des graphismes magnifiques avec des joueurs enfin différents les uns des autres (et inspirés par des joueurs réels pour les plus célèbres), des commentaires en phase avec l’action, un grand nombre de modes de jeu dont le génialissime mode Scénarios (qui proposait de refaire des matchs réels mythiques, en intégralité ou en partie, pour changer le cours de l’Histoire footballistique), des gestes techniques et des animations réalistes. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dir.. Euh je m’égare. Ca parait banal aujourd’hui, mais pour l’époque ces jeux étaient de véritables révolutions ! Les éléments plus subjectifs maintenant : les premiers tournois entre potes, les heures passées à jouer avec des équipes aux couleurs orange fluo – vert fluo – blanc grâce à l’éditeur de maillots, le début de l’ère PES (bien que la série des ISS ne soit que cousine de celle des PES au final). Merci Konami !

iss_s2.jpg

iss_s3.png

Aïe, trop de souvenirs, je sens que je vais faire une crise de manque ! Vite une douche froide pour reprendre mes esprits ! D’ailleurs en parlant de douche froide, EA Sports « itsinzegame » présente :

Fifa 64 (N64)

fifa64_s1.jpeg

Après un début de parcours magnifique, voici le premier crash de l’aventure, qui coïncide avec ma première expérience de foot 3D : bienvenue dans une nouvelle dimension ! Et c’était aussi mon premier contact avec la célèbre licence d’EA Sports : quelle première impression ! Bon ce n’est pas vraiment la première daube passée entre mes mains, mais c’est celle qui m’a marqué le plus, la seule qui mérite une place dans cette liste.

Dur de décider par où commencer avec un jeu dans lequel il n’y a rien a sauvé. C’est super laid (sans parler du brouillard propre à la N64), c’est mal animé, c’est chiant et j’ai gardé le meilleur pour la fin : les commandes ont un temps de réponse d’environ 1 à 2 secondes. C’est quasiment injouable, on atteint de tels sommets de nullité que ça en devient splendide ! Mais non contents d’avoir baclé un jeu merdiquement merdique, les développeurs ont fait l’effort d’inclure une killer feature :ils ont inclus la possibilité de bruiter les célébrations de but. Pas à la bouche non, mais chaque bouton déclenche des sons différents (klaxon, etc). Du lourd, tellement que je ne me suis jamais résolu à m’en débarasser. Peut-être par empathie pour le potentiel futur propriétaire, peut-être pour le surréalisme de cette expérience déconseillée aux cardiaques et aux femmes enceintes (pour éviter respectivement de mourir de rire et de déclencher des accouchements prématurés), et vice et versa). Je vous épargne les screens, je ne voudrais pas être responsable d’une épidémie de conjonctivite sanglante !

Pour la petite histoire, on m’a offert ce jeu pour Noël, en me disant « J’espère que ça te plaira, tu sais moi j’y connais rien donc j’ai demandé au vendeur ». Inutile de dire que j’ai conchié ce vendeur, surtout que le dialogue n’est pas fini : »Il y avait un autre jeu, avec des espèces de robots sur la boîte, mais il m’a dit que celui-là était vraiment meilleur ». L’autre jeu, celui avec des robots sur la boîte, celui qui était sensé être encore moins bon que le moins bon des jeux de foot que j’ai jamais testé, c’était :

ISS 64 (N64)

iss64_s1.jpg

Et oui, rien que ça ! On m’a refourgué le pire jeu de la Création à la place d’International Superstar Soccer 64 ! A ce niveau, c’est plus une faute professionnelle, c’est un attentat au bon goût, c’est un scandale ! Parce que les deux jeux n’ont absolument rien à voir, le titre de Konami étant tout simplement parfait. Bon, je m’enflamme un peu mais le passage des 16 aux 64-bit a été parfaitement négocié et on retrouve toutes les qualités des précédents opus dans cette nouvelle version en 3D. C’est simple, c’était tout simplement le meilleur jeu de foot toutes consoles confondues au moment de sa sortie. Les esprits chagrins reprochaient l’absence de licences officielles, mais un effort avait tout de même était fait pour coller au plus proche de la réalité notamment au niveau des tenues. J’ai mis la main sur un test d’époque pour ceux qui voudraient se remémorer l’accueil du jeu à sa sortie.

Attention au choc pour ceux qui n’ont pas connu cette époque, les graphismes accusent leur âge ! Je vous laisse le constater par vous-mêmes sur cette vidéo.

Ah ah, quel bonheur de revoir la chevelure blonde d’Ibrahim Ba, de réentendre ces commentaires encore gravés dans ma mémoire, et de se rappeler qu’un jour la N64 a bien été la Rolls des consoles de salon ! D’ailleurs, ce n’est pas le seul hit footballistique sur la console de Big N :

Fifa 99 (N64)

fifa99_s1.jpg

La réponse du berger à la bergère ! EA Sports se rachète de fort belle manière avec cette déclinaison 99 de son titre phare qui m’a fait reléguer le jeu de Konami au placard. Ce jeu était superbe, très fun, très nerveux, et s’appuyait déjà sur les points forts de la série : les licences officielles, les championnats nationaux et une bande son de malades ! Non mais sérieusement, comment oublier The rockafeller skank de Fatboy Slim ??

Le jeu ne doit pas sa place dans cette chronique qu’à ses qualités intrinsèques. S’il est là, c’est qu’il me rappelle des tonnes d’excellents souvenirs : les voyages scolaires, les premières vacances entre potes, le mode multijoueur terrible, les tactiques défensives consistant à tacler l’adversaire à 4 en même temps (et les fins de match avec 2 ou 3 cartons rouges qui s’en suivaient), … et le fait que ce soit mon dernier jeu de foot du second millénaire !

fifa99_s2.jpg

On s’arrête là pour aujourd’hui et on se donne rendez-vous dans quelques jours pour un bond de 6 ans en avant !

Illustration : les Cahiers du Jeu Vidéo n°2.

8 COMMENTAIRES

  1. J’ai moi-même du mal à me rappeler les raisons de cette coupure et surtout je ne vois absolument pas de quel jeu tu parles. Sur N64 c’est sûr je me suis arrêté à FIFA 99, sur Gamecube j’ai eu plusieurs jeux de foot mais aucun ne m’a marqué, je suis passé directement de la Game Boy tank à la DS lite. Je peux avoir un indice? (Et avec un peu de chance j’aurai l’excuse de la prépa pour l’avoir manqué^^)

  2. Oui oui je sais bien que ca sera en majorité du BigN mais le jeu que j’attends dans ton article est du BigN ! Ca reste juste pour moi la réference en jeu de foot 😀

  3. Tu risques de m’en vouloir Trent, mais ma liste va laisser de côté beaucoup de titres mythiques pour la simple et bonne raison que je n’ai eu que des consoles Nintendo jusqu’à l’an dernier… Je vais peut-être être obligé d’écrire un article à propos des jeux que j’ai manqués d’ailleurs !

  4. Oh que de souvenirs ! Le premier ISS que de squattage chez le voisin pour y jouer mouahahhaha!

    Par contre j’ai eut la chance de passer à coté Fifa64 pour jouer plutôt au ISS64 hihihi et passer des journées à jouer alors qu’il faisait grand soleil et qu’on avait une piscine juste à coté ahahaha

    Par contre je note quand de gros oublis ! Le tout premier Fifa était juste énorme ! FIFA International Soccer avec ses ciseaux retournés venus d’ailleurs ahahaha

    Et puis un autre mythe pour moi en jeu de foot, c’est la série Super Sidekicks bon ok c’était sur la console des riches mais perso j’y ai passé des kilo de pièce pour jouer sur borne ! Et j’y joue encore et tjs sur ce jeu sur la borne … mais dans mon salon now mouahahahah

    Bon j’attends de voir le prochain article où il devrait y avoir un certain jeu de foot mythique, si tu l’oublie je boude ludomaniaque :p

  5. Fifa 99… Mon graal vidéoludique.
    Tu n’a pas idée de ce que ce jeu représente pour moi. Un jour peut-être, papy Lulu racontera son histoire avec fifa, la découverte de fifa 98, l’incroyable communauté online de l’époque, les années à la tête de Fifa FT, les lans et compétitions officielles, les WCG…

    Rhalalala, tu m’a rendu tout nostalgique de bon matin!!!

Laisser un commentaire