Test : Orcs Must Die (PC)

4

Tout d’abord réservé aux jeux en flash sur navigateur, le genre du Tower Defence commence petit à petit à faire son trou sur nos disques durs. Le plus marquant ces dernières années a sans conteste été Plants vs Zombies de PopCap Games qui a popularisé le genre grâce à une jouabilité très dynamique et un design super accrocheur. Du coup, de plus en plus de développeurs se sont penchés sur ce type de jeux et ont tenté d’en enrichir encore le gameplay, notamment en éliminant au maximum les phases de passivité du joueur. La dernière « mode » en date consiste à mélanger le Tower Defense avec un jeu d’action et a donné naissance à de nombreux titres, comme Sanctum, Dungeon Defenders ou encore celui qui nous intéresse aujourd’hui : Orcs Must Die.

 

 

Dans ce titre, vous contrôlez à la troisième personne un apprenti magicien dont l’objectif est de défendre différents donjons contre des vagues de monstres de plus en plus puissantes. Pour ce faire, vous avez à votre disposition tout un arsenal de pièges aussi variés que délirants (pieux, flaques de goudrons, pistons, catapulteur de monstre, brasier…) que vous placez avant chaque vague grâce à un capital de points qui s’enrichit au fur et à mesure de la partie. En plus, lorsque les monstres débarquent vous ne resterez pas à vous tourner les pouces à les regarder se faire massacrer : votre avatar étant largement capable d’envoyer du pâté en balançant des flèches, des coups d’épées et tout un tas de sorts (boules de feu et de givre, tornade…). Le personnage, très rapide et ultra réactif, est d’ailleurs un véritable bonheur à manier et l’incarner n’est du coup jamais frustrant. C’est un joli tour de force car dans un jeu stratégique qu’est un Tower Defense, on aurait pu vite se sentir étriqué à rester limité au point de vue de son avatar.

 

 

L’avantage de ce parti pris est que l’alternance entre les phases de planification où on place ses pièges avec un sadisme non dissimulé et les phases d’action frénétiques assure au joueur une expérience de jeu variée et surtout ultra dynamique. En outre, la grande variété des moyens mis à votre disposition pour trucider ces pauvres bêtes couplée à la possibilité de les faire interagir avec l’environnement (catapulter un monstre c’est bien, le balancer dans un lac de lave, c’est mieux !) est un plus vraiment appréciable. Chaque niveau offre au joueur une nouveauté (un piège, une arme, un sort, un environnement…) qui le pousse à toujours aller voir plus loin. Du coup, la lassitude peine à s’installer, ce qui n’était pas gagné vu que le principe du jeu reste globalement toujours le même tout au long des niveaux, relativement nombreux, du soft.

 

 

D’ailleurs, le jeu n’est tout de même pas sans défaut. On pourra notamment lui reprocher un level design hasardeux qui fait qu’on ne sait parfois pas où les développeurs veulent en venir : quel piège utiliser ? Quelle compétence utiliser ? Faut-il vraiment utiliser le nouveau piège que l’on vient d’obtenir ? De même, le chemin que vont suivre les monstres dans votre donjon est parfois difficile à anticiper. Du coup, on tâtonne souvent et on pioche dans son bric-à-brac d’objets un peu à l’aveugle en croisant les doigts pour que ça passe. Et en général c’est le cas, notamment grâce à une difficulté vraiment pas violente qui fait que même si on fait n’importe quoi, qu’on place ses pièges à l’arrache et qu’on sort combattre les orcs en slip, on peut quand même s’en sortir. Du coup la durée de vie s’en ressent, et c’est sans peine que vous viendrez à bout du jeu en quelques heures, ce qui est bien mais pas top.

 

 

Enfin, d’un point de vue technique le jeu arbore un design cartoon assez réussi faisant la paire avec un humour omniprésent qui fait souvent mouche. L’animation est très rapide, très fluide et le moteur suffisamment léger pour qu’il puisse tourner sur la plupart des machines. Les musiques quant à elles sont relativement quelconques et se content d’accompagner efficacement l’action.

 

En définitive Orc Must Die est un titre sans prétention mais très efficace et qui offre une expérience de jeu incroyablement fun, variée et dynamique pour une durée de vie honnête. C’est sans conteste le meilleur de sa catégorie à l’heure actuelle et il est disponible sur Steam à hauteur de 14€, donc franchement si vous avez quelques heures à tuer, n’hésitez pas à vous laisser tenter !

 

ND Djou : Et restez à l’affût, il parait qu’on vous fera gagner 5 clés Steam très très bientôt !

 

4 COMMENTAIRES

  1. Très bon jeu, bien bourrin comme il faut quand il s’agit de faire passer des orcs de vie à trépas!!!

    Merci pour ce bon test et pour la clé que vous m’avez fait gagner!!!

Laisser un commentaire