Ce si long tunnel

2

Un mois et demi, c’est la durée de mon silence ici même. Je ne suis pas un forçat de l’écriture, mais jamais je ne suis resté muet si longtemps. Certes, j’ai des circonstances atténuantes. Mais il me faut me faire violence pour réenclencher la machine.

Comment passer du vital au puéril ? C’est la question que je me pose depuis des semaines. Oui je suis un malade en voie de guérison. Selon l’expression consacrée, j’aperçois au loin le bout du tunnel. Mais qu’il est long ce tunnel, et pénible.

Ce satané cancer m’oblige à tout relativiser, me laissant constamment le cul entre deux chaises. Oui, j’ai le cancer qui se soigne le mieux, qui plus est pris à un stade précoce comme ce fut le cas pour moi. Quelle violence pourtant que d’entendre vos médecins vous annoncer sèchement vos chances de survie! Oui, le traitement qui m’est réservé (radiothérapie) est incroyablement doux comparé à ce qui aurait pu m’attendre. Quelle douleur pourtant que de se sentir diminué, malade comme un chien toute une journée à cause des effets secondaires. Oui, ce repos forcé me laisse dans le confort de ma maison, là ou m’attendent lectures, films et jeux vidéos. Mais à quoi bon ?

Douleur, culpabilité et honte.

Ce sentiment de malaise, que j’arrive un peu mieux à cerner aujourd’hui, m’empêche clairement d’avancer. Enfermé dans cette maladie qui rythme ma vie, entre voyages pour l’hôpital et cachets à heure fixe, tout le reste me semble incroyablement puéril et indigne d’intérêt. Pire, l’inquiétude perceptible dans les yeux de mes proches me renvoie un sentiment que je sais complètement stupide mais qu’il m’est impossible de canaliser : ma maladie me culpabilise!

Dans ces conditions, comment venir ici et vous parler de jeu vidéo ou de tablette tactile ? Comment faire comme si de rien n’était ? J’en suis incapable et j’aurais l’impression de vous mentir, mais surtout de me mentir à moi même. Du coup, à la douleur et la culpabilité de la maladie vient s’ajouter la honte. La honte que je ressens envers les éditeurs et community managers qui me font confiance depuis des années pour certains. Les tests produits en retard peuvent désormais se compter par dizaine, et il est fort probable que par manque de temps, beaucoup d’entre eux resteront sur le carreau et ne seront pas traités sur le blog.

Il est temps pour moi de tourner la page et de revenir à un ton plus joyeux. Je reste en effet convaincu que le puéril et l’inutile sont indispensables à la vie! Mais pour pouvoir tourner la page, je pense qu’il fallait que je termine de la remplir. La prochaine fois que vous me lirez, ce sera donc, comme avant, pour vous parler jeu vidéo ou nouvelles technologies. Peut être demain, peut être à la fin de mon traitement, peut être un peu plus tard. Mais c’est sur, tout redeviendra comme avant, lorsque j’aurais atteins le bout du tunnel. En attendant, qu’il est long ce tunnel…

2 COMMENTAIRES

  1. Le tunnel est long, pénible, mais tu gères parfaitement ta maladie et ton entourage. Tu n’as aucune raison de te sentir coupable. Je te trouve au contraire très courageux et ce mauvais moment passé tu en sortiras grandi! Cela nous promet des billets où tu nous feras encore plus apprécier les jeux et par dessus tout la vie!…

Laisser un commentaire