Little Big Planet (PS3)

0

Ouahhh… Que ça fait du bien! De la fraicheur, de la bonne humeur, de la zik à faire rugir les tigres les plus féroces. Une petite bulle méga concentrée d’oxygène dans un monde de brutes.

Ce sont les mots qui me viennent pour aborder le cas Little Big Planet.

Je pourrais continuer des heures, avec des adjectifs plus délurés les uns que les autres : attachant, entrainant, sublimant, créativant… Euh là je me laisse emporter par mon esprit créateur. Mais que ça fait du bien de se laisser aller!

Ce jeu, je l’attendais au tournant! Il paraissait trop bien fait, trop parfait. J’avais peur d’être déçue. Mais non, il existe encore des développeurs complètement barrés pour créer ce genre d’ovnis !

Un jeu de plateau bidon me direz vous ?Je vous réponds : non malheureux! Il est fait AVEC des bidons! Et c’est là tout l’intérêt du jeu. Il est fait de bric et de broc, de bouts de machin collés, tapissés, mélangés! C’est juste fantastique !

Si je continue je vais lâcher mon clavier pour aller jouer, donc je vais essayer d’être sérieuse deux minutes (pas plus) pour vous expliquer un peu le jeu.
En gros vous incarnez un sublime petit Sackboy (ou Sackgirl c’est vous qui décidez). Vous pouvez le personnaliser ce qui fait entre autres le bonheur de ma fille (Flo) et le mien. On peut donc l’habiller, mais aussi plus fort, le contrôler pour bouger son corps (on bouge la manette dans tous les sens, merci le détecteur de mouvement de la manette) ou bouger ses bras (en maintenant les gâchettes enfoncées et en jouant avec les sticks analogiques). Et ça c’est vraiment fun… Aucun intérêt me direz vous dans le jeu de plateforme ? Certes, mais ça fait rire et les jeux vidéo m’ssieurs dames ça sert « aussi » à ça!

Ensuite nous avons le choix. 3 possibilités s’offrent à nous :

  • Le mode histoire (en solo ou en multi-joueurs en local ou via le net) est simple à expliquer. En gros c’est un jeu de plateau en 2D sur 3 profondeurs. Un peu complexe à gérer de temps en temps mais globalement très ingénieux comme procédé. Passé deux ou trois niveaux à comprendre le mécanisme, on prend vite le pli. Vous devez donc accompagner Sackboy dans ses aventures. Pour passer au niveau supérieur il « suffit » de finir un niveau. Durant votre progression dans le plateau vous récoltez des « bulles » de score et des « bulles » de récompense (objets, matières, sons et autocollants).
    L’ingéniosité ultime réside dans la récupération d’autocollant qui permettent d’actionner des mécanismes lorsqu’il sont placés correctement. Imaginer ici la frustration de trouver un élément du décor qui n’est pas « décoré » et de ne pas avoir l’autocollant adéquat. Croyez en mon expérience, vous essayez de refaire les autres niveaux (où vous n’avez pas trouvé 100% des objets à récupérer) afin de trouver le bon autocollant.
  • Le mode niveaux cool (via le net), où l’on peut jouer dans les différents plateaux créés par les autres fans du jeu. On peut y récolter en passant des objets créés par d’autres joueurs.
  • Le mode création, ma lune! OH MY GOD!!! La créativité vous est offerte! Bon il faut savoir que le seul « inconvénient » est que les objets ou textures que vous pouvez utiliser ici sont celles que vous récoltez durant le mode histoire… Et là je dis : bravo les développeurs! Sont malins… Mais qu’est ce qu’à ce moment là je peux les détester!!! Me voilà sans cesse en train de me triturer l’esprit pour trouver les 2 ou 3 objets qui me manquent pour faire mon super niveau à moi!
    Le premier niveau Ludomaniaque (oui je compte en faire plusieurs…) sera fini d’ici quelques jours. Vous serez les premiers avertis!

J’espère vous avoir donné un peu l’envie de découvrir ce jeu fantastique! Moi faut que j’y retourne ! Je n’ai quasiment fini aucun plateau à 100 % (la loose, mais ça c’est normal je suis une wS, certains me comprendront. Pour les autres, il faudra qu’on vous fasse une retro un de ces jours).

PARTAGER

« Maman » de la famille de geeks, bercée par le Club Dorothée et le crottin de poney, je partage avec vous mes découvertes en tous genres, mes aventures équestres, et ma passion pour le japon!

Laisser un commentaire