J.J. Abrams’ Master Class pour Star Trek Into Darkness

Hier vous avez pu découvrir tout le bien que je pense du nouveau Star Trek et aujourd’hui je vous propose un compte-rendu de la Master Class donnée par son réalisateur, J.J. Abrams, lors de l’avant première parisienne à laquelle j’ai eu la chance de participer.

Cette séance de questions-réponses n’était pas un cours magistral comme son nom semble l’indiquer mais tout de même une superbe occasion d’en savoir plus sur Star Trek Into Darkness et sur son réalisateur.

La première partie, animée par un journaliste, était retransmise en direct sur le net (vidéo complète à la fin de l’article). On y découvre un J.J. Abrams sympathique et pas trop de langue de bois, notamment au moment d’expliquer la sortie de Star Trek Into Darkness en 3D alors qu’il n’est pas franchement un fervent défenseur du cinéma en relief (en gros, pression du studio). Il a également partagé quelques anecdotes de tournage comme le fait que Benedict Cumberbatch est fait son bout d’essai en se filmant avec son téléphone. Une preuve de plus que cet acteur est génial !

La séance s’est ensuite poursuivie par les questions des membres du public dans l’ensemble assez peu pertinentes. Entre le type dont personne n’a compris la question malgré qu’il l’ait répétée 3 fois et mon voisin dont l’Anglais approximatif lui a fait dire involontairement « Merci pour ce putain de film de merde » (« Thank you for this big holy crap movie »), quelqu’un a tenté de gratter une place au casting du prochain film de J.J. Abrams. On est bien avancé avec ça ! La dernière question a un peu relevé le niveau puisqu’elle a permis à J.J. d’expliquer brièvement qu’il avait d’abord refusé de réaliser le prochain Star Wars alors qu’il était à en plein tournage de Star Trek Into Darkness, avant de finalement revenir sur sa décision parce-que Star Wars quoi.

Je vous laisse regarder la vidéo et si ça vous tente vous pouvez jouer à « Où est Charlie ? » en essayant de me retrouver dans le public^^ Ne vous cassez pas trop les yeux non plus, même en sachant où j’étais assis j’ai eu du mal à me retrouver 😀